Cameroun – Ombessa : Soupçonné de vol, la police estropie le présumé voleur

0
96

L’image de ce jeune estropié fait le tour des réseaux sociaux , la vingtaine sonnée Ibrahim Bello a été électrocutée par des éléments de police, en service au commissariat d’Ombessa dans la région du centre.

Selon le récit de Mandela Center, une ONG des Droits de l’Homme qui a enquêté sur le sujet, Ibrahim Bello aurait été interpellé le 5 février 2017, à la suite de soupçons de vol de moto à la gare routière d’Ombessa. Conduit au commissariat, il aurait subi des traitements les plus inhumains qui l’ont laissé dans cet état. La victime a ensuite été conduite dans un Centre médical d’arrondissement (CMA) d’Ombessa. Selon le constat fait sur les lieux et les explications du médecin, Ibrahim Bello est arrivé dans ce centre dans un état préoccupant avec une sévère mycose (attaques bactériennes) au niveau des deux jambes suites aux graves sévices qui lui auraient été infligés dans les locaux du commissariat. La mission a aussi pu constater, selon les informations recueillies sur place que malgré l’état piteux de cette victime, une équipe du Commissariat, auteur du forfait s’était rendu au CMA pour essayer d’extraire le malade au motif que celui devait être conduit déféré. Mais le Responsable du centre médical s’est fermement opposé car ne pouvant laisser sortir un patient dans un tel état », rapporte Mandela Center. Ensuite grâce à l’ONG Ibrahim Bello a été évacué à l’hôpital central de Yaoundé où il subit un traitement.

Par Yahaya Idrissou, Ô Cameroun

Facebook Comments