Lions en Club. Christian Bassogog : « Jouer en Chine est un choix purement sportif »

0
43

Avec plus de recul, le joueur de Henan Jianye, club de Ligue 1 en Chine, revisite son parcours à la Coupe d’Afrique des nations de football Gabon 2017, où il été sacré meilleur joueur du tournoi. L’attaquant camerounais justifie le choix de l’Asie pour la suite de sa carrière.


Qu’est ce que ça fait de recevoir le prix du meilleur joueur d’une Coupe d’Afrique des nations pour laquelle on n’était pas particulièrement attendu ?

C’était un vrai rêve pour moi de porter le maillot de l’équipe nationale fanion. Il s’est réalisé grâce à Dieu! Ce qui s’est passé au Gabon a été tout simplement exceptionnel ; surtout le fait d’avoir surpris tout le monde alors que personne ne nous attendait à ce niveau-là. J’étais très ému d’être sacré champion d’Afrique avec en prime le titre de meilleur joueur du tournoi.

Vous inscrivez le 2-0, dans les arrêts de jeu contre le Ghana en ½ finale. Et vous confirmez tout le bien que l’on pensait de vous depuis le début de la compétition. Pouvez-vous nous en donner la recette de ce succès ?

Je sais que lorsqu’une équipe est menée au score de cette façon, elle joue à fond au cours des dix dernières minutes. Elle fait tout pour égaliser. Lorsque je me suis rendu compte que la défense ghanéenne montait de plus en plus au pressing, je suis resté loin de mon camp avec l’idée qu’une balle chanceuse pouvait arriver à ma hauteur. Dieu merci, ce but-là est venu soulager le cœur des camerounais ; le mien aussi parce que j’ai essuyé beaucoup de critiques après le premier match contre le Burkina Faso où je manque un face à face avec le portier adverse. Je voulais vraiment marquer ce but pour remercier les camerounais pour leurs encouragements et leur soutien.

Face au Sénégal en quart de finale, vous ne faites pas partie de la liste des cinq joueurs chargés d’exécuter des tirs aux buts. Choix personnel ou décision du coach ?

C’était un choix du coach. Il ne faut pas perdre de vue que tout peut arriver durant la série de tirs aux buts. Il peut arriver que les 11 joueurs présents sur le terrain soient appelés à exécuter un tir aux buts chacun à son tour si la série se prolonge. Grâce à Dieu, notre série s’est arrêtée à cinq (05) face au Sénégal.

Après une CAN où vous avez éclaboussez vos adversaires par votre talent, vous êtes sur les tablettes des grands clubs européens, mais vous préférez le club chinois Henan Jianye. Quelle explication ?

Je voulais parcourir tous les continents ! (sourire). J’ai débuté ma carrière en Afrique, j’ai joué en Europe, puis en Amérique et maintenant en Asie ! C’est surtout un choix de carrière qui a un aspect sportif. Je ne parle pas encore le chinois, mais il y a un traducteur qui nous explique les consignes du coach.

Vous affrontez la Tunisie et la Guinée en amical dans le cadre des préparatifs de la Coupe des Confédérations de juin prochain. Quel message au peuple camerounais et vos fans ?

Je demande aux camerounais de Belgique et d’Europe de venir nous soutenir face à la Guinée le 28 mars prochain à Bruxelles. Nous allons tout faire pour les rendre heureux. Si les plus jeunes me sollicitent pour une séance photos ou s’ils me demandent des autographes pendant mon séjour ici, je le ferai bien volontiers.

Cameroun24

Facebook Comments