Paul BIYA aux investisseurs italiens: «C’est rare de voir aujourd’hui un Gouvernement qui dure 30 ans.»

0
36

La déclaration du Président de la République du Cameroun a arraché une pluie d’ovations aux investisseurs italiens ce mercredi 22 mars, à Rome, dans le cadre d’une visite d’État en terre italienne débutée lundi dernier.

La longévité d’un gouvernement, contrairement à ce que pensent les défenseurs d’une démocratie occidentale ultra-fluctuante, est un argument de paix et de stabilité susceptible d’attirer les investisseurs dans un pays. C’est ce que Paul BIYA, le Chef de l’État du Cameroun à la tête de ce pays depuis 30 ans laissé entendre hier, mercredi 22 mars, aux investisseurs italiens à Rome.«C’est rare de voir aujourd’hui un Gouvernement qui dure 30 ans. C’est le cas du Cameroun», a-t-il rappelé. Ainsi donc, pour Paul BIYA, l’alternance au pouvoir traduit une certaine instabilité du climat social, un certain désaccord entre les populations qui, soit se trompent à chaque fois et sont obligées de changer leur dirigeant, soit ne s’entendent pas entre elles et sont obligées d’alterner pour essayer de satisfaire tous les protagonistes. Si cette alternance se veut l’un des arguments forts des États démocratiques de nos jours, sans doute le Cameroun est un pays « exceptionnel », pourrait-on dire sur la base de ces propos du Président Paul BIYA devant les hommes d’affaires italiens. Une interrogation surgit: Paul BIYA n’a-t-il pas là déjà annoncé sa candidature aux élections présidentielles de 2018?

REGARDER LA VIDEO ICI…


ACTU-PLUS.CM: Frank Olivier B.

Facebook Comments