Saint-Siège: le sixième voyage de Paul Biya

0
129

L’assiduité du chef de l’Etat au Vatican confirme bien sa proximité avec les autorités vaticanes

Au terme de sa visite d’Etat en Italie, le chef de l’Etat, qu’accompagnait son épouse Chantal Biya, a effectué une visite officielle au Vatican le 23 mars dernier. Comme lors de la précédente visite officielle en octobre 2013, Paul Biya s’est entretenu avec le pape François au palais apostolique. Qualifiée de privé, l’audience à huis clos entre avec le Saint-Père et le chef de l’Etat camerounais n’a pas fait l’objet d’une publicité médiatique. Toutefois, selon le communiqué publié par les services du Vatican, lors de ces retrouvailles en tête-à-tête, le président camerounais Paul Biya et le pape François ont salué « la coexistence pacifique et le respect réciproque entre les divers groupes religieux ». Ils ont par ailleurs souligné « l’importance de favoriser la cohésion nationale, valorisant la richesse des diverses traditions historiques et culturelles ». Mais au-delà du rituel protocolaire que charrient les audiences papales, cette autre visite de Paul Biya traduit, non seulement la relation harmonieuse et compréhensive entre le Saint-Siège et le Cameroun, mais constitue également une marque de reconnaissance du chef de l’Etat envers l’église catholique pour l’importante contribution qu’elle offre au développement du Cameroun, dans les domaines sanitaire et de l’éducation notamment.

La visite de Paul Biya au Vatican n’a fait que confirmer qu’il est l’un des chefs d’Etat les plus assidus au Saint-Siège. Le Cameroun figure également parmi les destinations africaines prisées des visites papales. Qu’il s’agisse de Jean-Paul II venu deux fois au Cameroun ou de Benoît XVI ayant séjourné à Yaoundé en 2009, le Cameroun est vu de Rome comme une terre d’avenir pour l’Eglise catholique. Les rapports entre l’Etat du Cameroun et l’Eglise catholique sont d’ailleurs désormais régis par un accord-cadre signé le 13 janvier 2014 à Yaoundé entre le ministre des Relations extérieures du Cameroun et le Nonce apostolique au Cameroun. Le Saint-Siège et le gouvernement camerounais, veulent donner à cette relation bilatérale, une personnalité juridique et morale, pour conforter la position de l’église catholique qui œuvre dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la foi pour les Camerounais. La signature de cet accord est un des fruits de la visite du chef de l’Etat au Vatican le 18 octobre 2013.

Cette relation fusionnelle entre le Cameroun et le Saint-Siège est aussi catalysée par le lien personnel qui lie Paul Biya à l’Eglise catholique. Moulu aux valeurs chrétiennes depuis son jeune âge, Paul Biya a toujours su cultiver une proximité avec les pontificats successifs de Rome. Sa récente visite en Terre sainte ne déroge pas à cette tradition.

Cameroun Tribune

Facebook Comments