Tchad : Le groupement spécial anti-terroriste à l’action

0
39

Cette unité anti-terroriste a été créée en 2014 mais renforcée à la suite des attentats de N’Djamena et la menace de Boko Haram. Cette unité est déployée en masse dans le nord du pays face à la menace libyenne.

Vingt-deux (22) citernes et des gros-porteurs chargés des futs contenant de carburant en provenance de la Libye ont été interceptés par les éléments du Groupement spécial anti-terroristes, en début de semaine.

Cette saisie au cours d’une opération du groupement anti-terroriste, a été présentée hier, au ministre de l’Energie et du pétrole, Bechir Madet. La loi sera « appliquée dans toute sa rigueur contre ces fraudeurs », a assuré le ministre.

Cette unité anti-terroriste a été créée en 2014 mais renforcée à la suite des attentats de N’Djamena et de la menace terroriste de Boko Haram. Elle est déployée en masse dans le nord du pays face à la menace libyenne.

Un renforcement crucial grâce au gouvernement américain

En septembre 2014, 150 éléments du Groupement spécial anti-terroriste achevaient à N’Djamena une formation offerte par l’armée américaine, en équipements logistiques, après avoir suivi durant 45 jours plusieurs modules (secourisme, sécurité des convois, mécanique automobile).

Ces forces spéciales ont également reçu à plusieurs reprises des dons, notamment des partenaires américains ; En 2014, ce sont cinquante-huit véhicules, dont trente-neuf tout- terrain pour le transport de troupes, quatre ambulances, trois véhicules de maintenance et dix autres citernes et deux gros porteurs, qui ont été offerts par le gouvernement des Etats-Unis d’Amériques.

En 2012, c’est aussi le gouvernement américain à travers son ambassade au Tchad, qui remettait un don, de 18 véhicules Toyota Land Cruiser, deux camions Mercedes Benz de 5 tonnes et des systèmes radio longue distance au PAN-Sahel Initiative (PSI), au groupement spécial anti-terroriste de l’Armée nationale tchadienne (ANT).

source:alwihdainfo

Facebook Comments