Terreur – Batouri: braquage manqué chez un opérateur économique

0
182
braquage manqué à Batouri
braquage manqué à Batouri
TCL TV

Les agresseurs du directeur-général de la Société de transformation du bois de la Kadey ont été présentés vendredi 24 mars dernier à Bertoua

Il s’agit de Jean Félix Atangana, chef de gang, Martial Zang, commanditaire, Simon Oko, Guy Denis Eto et Njeukam Michel. Ces individus ont tenté d’enlever le 20 mars dernier Justin Mankamdop, président directeur-général de la Société de transformation du bois de la Kadey (STBK) à Batouri. Selon le récit du colonel Enow Eyong, commandant de la légion de gendarmerie de l’Est, le groupe de ravisseurs est arrivé aux environs de 19h30 à la résidence de l’opérateur économique. Après avoir maîtrisé le vigile et le cuisinier, ils ont exigé que leur soit remis de l’argent. Monsieur Makamdop va signaler que l’argent se trouve à son bureau situé non loin de sa résidence.

Après hésitation, la bande va emprunter le véhicule de leur victime. Pendant ce temps, l’un des vigiles qui a réussi à sauter la clôture va alerter la brigade de gendarmerie. L’adjudant-chef Mvondo saisit immédiatement la compagnie de Batouri que dirige le chef d’escadron Ayissi. Ce dernier va à son tour informer le commandant de la légion de gendarmerie de l’Est. C’est en se rendant au bureau de Monsieur Makamdop que les ravisseurs constatent qu’une moto les suit. Il s’agit du commandant de brigade. Sa présence fait paniquer les assaillants qui abandonnent l’opérateur économique pour prendre la fuite.

Le colonel Enow Eyong installe un cordon de sécurité sur le long de l’axe Bertoua-Batouri avec la collaboration des éléments du 5e Bataillon d’intervention rapide et du groupement polyvalent d’intervention de la gendarmerie nationale. Sur les six ravisseurs, cinq ont été cueillis par la gendarmerie et la police. Ils ont été présentés à la presse. Trois pistolets automatiques, une dizaine de munitions, une arme blanche, des téléphones portables et une somme de 347000 F sont aussi saisis.

Cameroun Tribune

Facebook Comments