Visite d’Etat: Paul Biya attendu en Italie

0
48

Cette visite faite suite à celle effectuée par le président Sergio Mattarella au Cameroun l’année dernière.

De lundi à mercredi prochain, le président de la République, Paul Biya effectuera une visite d’Etat en Italie, en compagnie de la première dame, Chantal Biya. Le chef de l’Etat répond à une invitation de son homologue Sergio Mattarella. La nouvelle a été rendue publique hier en mi-journée par un communiqué du ministre, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

La visite d’Etat de Paul Biya en Italie fait suite à celle de même niveau effectuée il y a un an, du 17 au 20 mars 2016 à Yaoundé par le président italien Sergio Mattarella. On se souvient qu’au cours des leurs échanges, les deux chefs d’Etat ont réaffirmé leur engagement dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violents, qui menacent la stabilité et la sécurité internationales. Ils se sont accordés sur l’importance d’une coopération entre les pays engagés dans la lutte contre le terrorisme dans ses différents théâtres.

Au plan bilatéral, il y a eu une convergence de vues entre Paul Biya et son hôte sur la nécessité de renforcer les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays. Les deux hommes d’Etat se sont également félicités des discussions techniques en marge de cette visite, entre les sociétés italiennes et les partenaires camerounais ; ils ont convenu de favoriser des initiatives visant à promouvoir la coopération dans le domaine des investissements.
S’agissant de l’action humanitaire, il convient de relever le satisfecit des deux présidents au sujet des œuvres réalisées par les opérateurs sociaux et les organisations de la société civile italienne, actifs dans les domaines de la santé, de l’assistance aux défavorisés et de l’éducation. A cet égard, ils ont salué le dynamisme de la coopération entre les universités italiennes et camerounaises dans des projets de formation conjointe, matérialisés par le nombre élevé d’étudiants camerounais présents dans les universités italiennes ce qui ouvre des perspectives pour le développement des relations italo-camerounaises.

Renforcement du cadre juridique

Au cours de la visite d’Etat du président Mattarella au Cameroun l’année dernière le cadre juridique de la coopération entre Yaoundé et Rome s’est enrichi de trois nouveaux accords, à savoir l’accord d’exonération des visas de court séjour pour les titulaires des passeports diplomatiques et de service, de l’accord de coopération culturelle, technique et scientifique et du document cadre pour l’utilisation des ressources issues de l’annulation de la dette du Cameroun envers l’Italie.

A LIRE AUSSI: Cameroun: Paul BIYA attendu en Italie le 20 mars prochain

Par ailleurs, deux instruments ont été signés. Il s’agit du protocole d’accord entre l’Ecole nationale supérieure des Travaux publics et l’Université de Padoue, ainsi que le mémorandum d’entente entre le ministère de l’Habitat et du Développement urbain et le département d’ingénierie civile, architecturale et environnementale de la même université, pour la promotion de l’urbanisme durable au Cameroun.

Dans le cadre de la coopération commerciale, l’Italie, huitième puissance économique mondiale et troisième dans la zone Euro, est le 9e fournisseur du Cameroun après la France, le Nigéria, la Chine, la Belgique, les Etats-Unis, la Thaïlande, l’Allemagne, l’Inde, avec une part de marché équivalente à 3,3%. Les importations italiennes restent traditionnellement liées aux matières premières : pétrole, bois, aluminium, suivis par les produits agricoles (café, caoutchouc, fruits, cuir). Le pétrole continue de représenter le principal poste des importations italiennes et la cause du déficit commercial pour le Cameroun, suivi par le bois (avec des volumes d’acquisition substantiellement stable durant les trois dernières années), l’aluminium et par le secteur agricole. L’Italie est le quatrième client du Cameroun, après l’Espagne, la Chine et les Pays-Bas. La visite d’Etat que le président Paul Biya entame lundi prochain en Italie, pays qui accueille quelque 12 000 Camerounais dont près de 4 000 étudiants, devrait permettre de donner une impulsion nouvelle à la coopération entre Rome et Yaoundé que les deux parties qualifient d’exemplaire et de mutuellement bénéfique.

Source: Cameroun tribune

Facebook Comments