Afrique centrale: une réunion de sécurité en vue

0
56

C’est l’essentiel de l’audience hier entre le ministre des Relations extérieures et le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale.

Le Cameroun abritera à la fin du mois de mai prochain, une réunion consultative sur la situation sécuritaire en Afrique centrale. L’annonce a été faite par le représentant spécial du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies pour l’Afrique centrale, François Lounceny Fall. Ce rendez-vous sera suivi par un séminaire sur la déradicalisation. Le diplomate onusien, en visite de trois jours au Cameroun, a été reçu en audience hier par le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella. Au cours de ces échanges, l’hôte du Cameroun a dit avoir profité de l’occasion pour évoquer « la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest » avec le MINREX. « Nous avons exprimé le soutien des Nations unies à toutes les mesures prises dans le sens de garantir la paix et la stabilité dans cette partie du pays. Néanmoins, nous avons souligné la nécessite d’encourager le gouvernement à accéder à la demande du rétablissement d’Internet dans ces zones », a indiqué François Lounceny Fall. Pour ce dernier, ce sont des sujets importants auxquels le secrétaire général de l’ONU accorde un grand prix.

Le MINREX a également reçu l’ambassadeur de la République d’Italie au Cameroun, S.E Samuela Isopi. L’entretien entre les deux personnalités se situait dans le prolongement de la visite d’Etat du président Paul Biya en Italie du 20 au 22 mars 2017. « Nous préparons déjà un plan de travail, au regard des résultats de cette visite, notamment aux plans économique et éducatif. Il s’agit en particulier d’aider le Cameroun à développer son industrie et renforcer son système universitaire camerounais », a expliqué S.E Samuela Isopi. Autre piste à explorer, fruit de la récente visite du président Paul Biya, la mobilisation de la société civile italienne pour des actions porteuses dans le domaine humanitaire.

Le ministre Lejeune Mbella Mbella s’est également entretenu avec S.E Vu Hong Nam, émissaire du président de la République socialiste du Vietnam. Un pays qui, comme on le sait, dispose de quelques investissements au Cameroun, notamment dans le domaine de la téléphonie mobile.

Source: Cameroun Tribue

Facebook Comments