Campus numérique francophone: les exigences de la formation à distance

0
88

Un forum organisé mardi à Yaoundé sur les défis et les perspectives de cette institution.

La formation en ligne a ses exigences et ses avantages. C’est pour les décortiquer que les enseignants, responsables et étudiants sont réunis depuis hier à Yaoundé en vue de proposer des solutions permettant à la Formation ouverte à distance (FOAD) d’apporter une réelle valeur ajoutée à ce qu’elle propose déjà. Il s’agit de voir ce qui est fait, comment cela est-il fait afin de sortir de ces échanges avec des réponses concrètes. Avec le thème « FOAD et amélioration de l’accès à la formation : défis et perspectives » les participants à cette rencontre ont examiné les exigences préalables dans la mise en place d’un dispositif de formation en ligne. A ce sujet, le Pr. Emmanuel Tonye, vice-recteur de l’université de Yaoundé I dans sa leçon inaugurale s’est inspiré du Master en télécommunication (Mastel) de l’Ecole nationale supérieure polytechnique. « Si vous n’avez pas de schéma directeur d’informatisation de votre institution, il est difficile d’organiser ce type de formation. Cela nécessite un réseau de très haut débit dédié à l’enseignement », a-t-il indiqué. Selon le Pr. Emmanuel Tonye, pour parvenir à un dispositif performant, il faudrait entre autres une bande passante solide, un système de clonage des plateformes disponible et performant, mettre en place le studio de l’enseignant et la classe virtuelle.

Pour Alexandre Arsène Bell, responsable du Campus numérique francophone, l’Agence universitaire francophone propose des formations ouvertes aux étudiants, professionnels, chercheurs d’emploi et à des personnes souhaitant acquérir des compétences supplémentaires dans des domaines variés. « Nous travaillons à aller vers des partenaires non universitaires. Nous espérons, avec le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, construire des offres de formation destinées aux personnes qui n’ont pas vocation à aller à l’université », assure-t-il. Les avantages de l’intégration des outils numériques dans les dispositifs de formation ont été également passés au peigne fin.

Source: Cameroon-Tribune

Facebook Comments