Justice : Essimi Menye ne risque rien

0
53

D’après le magazine Jeune Afrique, les Etats-Unis ont réduit leur coopération judiciaire avec le Cameroun, ce qui rend l’extradition de l’ex-Minfi « inenvisageable ».

Un mandat d’arrêt émis le 14 mars dernier pèse contre Essimi Menye. Le juge d’instruction du Tribunal criminel spécial a instruit à qui de droit, d’attraper, d’amener et de présenter l’ancien argentier du Cameroun dans un centre de détention. Sauf que l’intéressé étant aux Etats-Unis, la première équation à résoudre était de savoir si des conventions judiciaires permettraient au Cameroun de procéder à l’extradition de celui qui aura aussi été ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader). Jeune Afrique nous apprend que non ! « Washington ayant réduit sa coopération judiciaire avec Yaoundé, son extradition est inenvisageable ».

Une fois que c’est dit, Essimi Menye, qui a bénéficié de l’accord du président de la République pour son évacuation sanitaire après sa sortie du gouvernement, peut tranquillement se retourner les pouces. Essimi Menye est accusé de complicité de détournements de deniers publics. Du temps où il était ministre des Finances (2008-2012), il a ordonné, le paiement sans contrepartie de la somme de 1,7 milliard à l’entreprise Challenger corporation, un cabinet d’audit, dont le promoteur comptait parmi ses proches.

Source: Le Journal du Cameroun

Facebook Comments