Lutte contre Boko Haram: la Suède offre une enveloppe de 254 millions de FCFA

0
95

Ladite enveloppe doit permettre à améliorer les conditions de vie des populations du Mayo Tsanaga.

Malgré les efforts conjugués des pouvoirs publics camerounais et des organisations humanitaires, l’encadrement des enfants reste une vive préoccupation, aussi bien chez les réfugiés du camp de Minawao que chez les déplacés internes. Dans le camp des réfugiés nigérians, on dénombre des centaines d’enfants séparés de leurs parents et autant d’enfants non accompagnés, des enfants handicapés et ceux dont la santé est fragile. C’est pour apporter son appui à l’amélioration des conditions de vie de ces populations vulnérables que la Suède, par le truchement du Fonds de développement suédois (SIDA), vient de remettre à l’ONG Plan International Cameroon, une enveloppe de 254 millions 87 mille 824 F qui vont aider à la mise en place des commodités devant contribuer à l’amélioration du cadre de vie des enfants réfugiés et non réfugiés.

Ces fonds rentrent dans le cadre du projet de « Protection des filles et des garçons vulnérables contre la violence, les abus, la négligence et l’exploitation, dans le département du Mayo-Tsanaga (Koza, Mokolo) ». Cet appui du gouvernement suédois a été salué par les pouvoirs publics représentés à la cérémonie du lancement de ce projet par Hervé Botognel Gomiel, le deuxième adjoint préfectoral du département du Mayo-Tsanaga.

Avec O Cameroun.info

Facebook Comments