Tchad et Cameroun intensifient leur collaboration sous l’impulsion d’Idriss Déby

0
293
TCL TV

La construction d’un second pont sur la rivière Logone et l’exemption de visas d’entrée dans ces pays sont par exemple des illustrations parfaite de cette collaboration

Depuis plusieurs années, le président Déby mise beaucoup sur l’amitié entre le Tchad et le Cameroun. Le grand voisin du Sud est un des débouchés naturels d’une économie tchadienne toujours tournée vers l’export. Et l’armée tchadienne s’est portée au secours du voisin camerounais pour mettre en déroute les fanatiques de Boko Haram.

Le président tchadien et son homologue camerounais n’ont de cesse de consolider ce partenariat économique florissant, tant et si bien que les deux Etats font figure d’exemple en Afrique. Alors que la libre circulation des personnes au sein de l’espace de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) n’est pas encore réalisée, le Tchad et le Cameroun n’ont pas hésité à devancer la sous-région sur ce point : Tchadiens et Camerounais n’ont pas besoin de visa pour passer d’un pays à l’autre.

En 2010, la Commission mixte Cameroun-Tchad, organe bilatéral visant à renforcer la coopération entre les deux Etats, avait identifié le besoin de bâtir un second pont sur la rivière Logone. Ce projet va connaître un coup d’accélérateur : les experts de la Banque africaine de développement (BAD) et de l’Union européenne (UE) ont identifié ce projet, et le renforcement des infrastructures routières alentour, comme un moyen d’améliorer les flux de personnes et de marchandises entre les deux Etats, méritant donc d’être soutenu financièrement. Constatant la bonne marche des travaux, l’UE va prendre en charge 36% du budget total du projet, à travers un don de 26,2 milliards de FCFA.

Ce pont reliera Bongor à la ville de Yagoua côté camerounais. Une route de raccordement d’une dizaine de kilomètres sera également aménagée de chaque côté. Ce pont ayant une vocation commerciale depuis sa conception, des stations de pesage seront aménagées à chaque accès ainsi que toute l’infrastructure nécessaire au transit des camions.

L’aboutissement de ce projet et le soutien que lui portent les grands bailleurs internationaux est une illustration supplémentaire de l’efficacité de la politique de stabilité et de développement économique conduite par le gouvernement d’Idriss Déby. En outre, les efforts diplomatiques intenses, qu’il mène le plus souvent personnellement, portent également leurs fruits.

Source: Par blogs.mediapart.fr/

Facebook Comments