Cameroun – 45e fête nationale: la sécurité garantie

0
77

Sur très hautes instructions du chef de l’Etat, le MINDEF, Joseph Beti Assomo, a réuni les principaux responsables militaires pour prendre les mesures y relatives.

Le 20 mai prochain, le Cameroun va célébrer le 45e anniversaire de l’avènement de l’unité nationale. Face au contexte actuel caractérisé par la lutte contre la secte islamiste Boko Haram, les actions des bandes armées venues de la République centrafricaine voisine et comment ne pas le mentionner, la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le président de la République, chef des armées tient à ce que cet événement se déroule dans la paix dans tous les coins du pays. Il est donc nécessaire, pour les responsables en charge des questions de sécurité de prendre toutes les mesures en vue de permettre que cette célébration se déroule dans la sérénité. C’est le sens qu’il faut donner à la réunion d’évaluation sécuritaire présidée en son cabinet vendredi dernier, sur très hautes instructions du chef de l’Etat, chef des armées, par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF), Joseph Beti Assomo. Autour de lui, l’on a pu retrouver les secrétaires d’Etat en charge de la gendarmerie nationale, Jean Baptiste Bokam, le secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants et victimes de guerre, Koumpa Issa, tous les commandants de régions militaires interarmées, ceux de la gendarmerie nationale, du général de brigade, commandant le 1er secteur de la Force multinationale mixte (FMM) contre Boko Haram, Bouba Dobékréo,

Le huis clos aura été de rigueur au cours de ces travaux. Mais le communiqué de presse rendu public la veille indiquait que les principaux responsables invités devaient procéder à une évaluation de la situation sécuritaire de l’ensemble du territoire national à deux semaines de l’événement. Car, si la secte Boko Haram est aujourd’hui considérablement affaiblie et si la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud- Ouest tend à se normaliser, il est question pour les responsables concernés de maintenir la veille. On notait également la présence aux travaux des principaux collaborateurs du président de la République en matière de sécurité, notamment le général de division, directeur de la Sécurité présidentielle, Ivo Desancio Yenwo, le général de brigade aérienne, chef d’état-major particulier, Emmanuel Amougou, le lieutenant- colonel, commandant la Garde présidentielle, Raymond Jean Charles Beko’o Abondo. Présence également remarquée du général de corps d’armée, chef d’état-major des armées, René Claude Meka, des chefs d’étatsmajors centraux, de certains proches collaborateurs du MINDEF et de certains invités spéciaux.

Source: Cameroon-tribune

Facebook Comments