Cameroun – France: une amitié en continu

0
300
Le Président Paul BIYA reçoit en audience l'Ambassadeur de France au Cameroun Gilles Thibault.
TCL TV

L’avènement du nouveau président français Emmanuel Macron et d’autres sujets étaient au menu de l’audience accordée hier par le chef de l’Etat à l’ambassadeur Gilles Thibault.

La dernière audience accordée par le président de la République Paul Biya à S.E. Gilles Thibault, ambassadeur de France au Cameroun remonte au début du mois de mars dernier. Et la rencontre entre les deux personnalités hier en fin de matinée au palais de l’Unité s’est une fois de plus voulue très chaleureuse. En témoigne, la durée de l’entretien. Environ quatre-vingt-dix minutes d’échanges entre le chef de l’Etat et son hôte. Il faut dire que les sujets n’ont pas manqué, selon le diplomate français. Cette rencontre est la première du genre depuis l’avènement du nouveau président français, Emmanuel Macron. « Nous avons parlé du nouveau président français, M. Emmanuel Macron dont les Camerounais ont suivi avec beaucoup d’intérêt l’élection lors de la dernière présidentielle en France », a révélé le diplomate français qui a par ailleurs souligné que les élections législatives attendues dans son pays les 11 et 18 juin prochains auront également été un sujet de discussion avec le président Paul Biya. « Il y aura des législatives qui donneront une majorité à son camp (celui du président Macron, Ndlr) ou nous apporteront une cohabitation. Si c’était le cas, il y aura une réorganisation gouvernementale ». C’est après ce scrutin que sera établi un nouveau calendrier de rencontres entre le président français et ses homologues étrangers a indiqué l’ambassadeur Gilles Thibault.

Autre sujet de discussion hier au palais de l’Unité, la lutte commune que mènent le Cameroun et la France contre le terrorisme. « Le président m’a également interrogé sur le déplacement que j’ai effectué la semaine dernière pendant quatre jours dans la région de l’Extrême-Nord. C’était l’occasion de refaire le point de notre lutte commune contre le terrorisme et lui faire part de mon appréciation de la situation et d’évoquer de façon approfondie la coopération dans le domaine de la sécurité et de la défense » a indiqué Gilles Thibault. S’agissant de la catastrophe ferroviaire d’Eséka, dont les conclusions de la commission d’enquête, instruite par le président de la République, ont été rendues publiques la semaine dernière, mettant en cause la responsabilité de l’entreprise Camrail, l’hôte du président Paul Biya s’est voulu simple : « Nous avons bien évidemment parlé des actions menées à la fois par le président lui-même, par le gouvernement et par Camrail vis-à-vis des victimes. Nous avons également parlé de ce rapport et de ce qu’il signifie. C’est logique. »

Source: Cameroon-tribune

Facebook Comments