Département de l’Océan: le Cerac redonne de l’espoir

0
85
Don du CERAC
Dons du CERAC aux populations de Bipindi, Kribi, Lolodorf et Mvengue

L’association humanitaire créée par la première dame, Chantal Biya, a remis samedi dernier de nombreux dons aux populations de Bipindi, Kribi, Lolodorf et Mvengue

Du fond de leur forêt équatoriale et à des centaines de kilomètres de Yaoundé, la capitale camerounaise, les pygmées baka et bagyeli, Ngoumba, Fang et autres populations du Sud n’ont pas été oubliés par Mme Chantal Biya. Samedi dernier à Bipindi, l’épouse du président de la République, à travers le Cercle des amis du Cameroun (Cerac), leur a offert de nombreux dons. Les femmes rurales, les jeunes et les personnes vulnérables de Bipindi, Kribi, Lolodorf et Mvengue ont bénéficié de la grande générosité de la présidente fondatrice du Cerac. 43 groupes et associations de ces arrondissements ont ainsi reçu du matériel agricole, didactique, d’entretien, informatique et de bureau, de même que des denrées alimentaires et autres produits de première nécessité.

Linda Yang, coordonnatrice générale du Cerac et représentante personnelle de Mme Chantal Biya, a indiqué que Bipindi n’a pas été choisie au hasard. La first lady, ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco et ambassadrice spéciale de l’Onusida, a engagé la caravane humanitaire du Cerac à aller jusque dans les coins les plus éloignés, parfois enclavés du Cameroun, pour porter son message d’amour, de solidarité et de partage au profit des populations vulnérables. « L’éradication de la faim, de la misère, de la pauvreté, de la marginalisation et de la maladie sont les objectifs constants et prioritaires de Mme Chantal Biya », a expliqué Linda Yang. A en croire la coordinatrice générale, on ne compte plus les écoles, hôpitaux, orphelinats et forages construits et réhabilités dans les dix régions.

A côté du volet infrastructurel, des milliers de femmes rurales, de jeunes, d’orphelins et de vieillards ont retrouvé la confiance, l’estime de soi, l’espoir, le sourire, la dignité humaine grâce aux gestes de l’épouse du chef de l’Etat. Et dans le Sud précisément, le Cerac avait déjà déposé ses valises à Kribi en 2004, à Akom II en 2008, à Lolodorf en 2012, à Mvengue en 2013 et en 2015 à Kribi encore. « Madame Chantal Biya porte le département de l’Océan en grande estime », a conclu Linda Yang. Et ce ne sont pas les populations qui s’en plaignent. « Nous sommes comblés par les moyens de production, de transformation, de conservation et d’apprentissage que Mme Chantal Biya nous a envoyés. Nous lui exprimons du fond du cœur, notre appréciation pour sa générosité», s’est réjoui Julienne Esie, au nom des tous les bénéficiaires. La cérémonie se déroulait en présence d’un impressionnant parterre de personnalités dont le gouverneur de la région du Sud, Félix Nguélé Nguélé.


Source: Cameroon-tribune

Facebook Comments