L’Etat camerounais menace de suspendre 334 entreprises de la commande publique

0
109
Abba Sadou
Le ministre camerounais des Marchés publics

Le ministre camerounais des Marchés publics, Abba Sadou (photo), vient de rendre publique une liste de 334 entreprises qui risquent d’être suspendues de la commande publique si elles ne montraient pas patte blanche.

Il s’agit d’entreprises, apprend-on, qui «ont abandonné l’exécution d’au moins un marché au cours des exercices budgétaires 2014, 2015 et 2016», et qui sont invitées à «régulariser leur situation en achevant l’exécution des marchés abandonnés», au risque de tomber sous le coup de la lettre circulaire du 25 janvier 2017.

Selon le ministre des Marchés publics, cette circulaire stipule que «les défaillances des cocontractants dans l’exécution des marchés précédents sont désormais considérées comme critère éliminatoire dans l’attribution de nouveaux marchés». Y compris dans le cadre de groupements formés d’au moins une entreprise tombée sous le coup de cette mesure, souligne le ministre Abba Sadou.

Le chef du département ministériel en charge des Marchés publics précise que cette mesure entre dans le cadre de «l’assainissement du système des marchés publics» au Cameroun, et consiste à extirper de la liste des prestataires de l’Etat «des entreprises qui compromettent l’efficacité de la consommation du Budget d’investissement public»

.

Source: Investiraucameroun

Facebook Comments