Pour Jean-Marc Bikoko, il faut que « Mama Fouda soit relevé de ses fonctions »

0
21
Président de la centrale Syndicale du secteur public

La centrale syndicale du secteur public réclame le limogeage du ministre de la santé publique André Mama Fouda, suite à l’affectation des leaders du symec dans les coins reculés de la république.

« Le ministre Mama Fouda vient de commettre un impair. Et pour la centrale syndicale du secteur public, demain 16 mai 2017, nous envoyons une lettre au chef du gouvernement pour le chef de l’État, demandant que Mama Fouda soit relevé de ses fonctions », a déclaré Jean-Marc Bikoko président de la centrale Syndicale du secteur public. Il a fait cette déclaration, à la conférence de presse qu’a donné les responsables du Symec (Syndicat des médecins du Cameroun) ce dimanche 14 mai 2017 à Yaoundé, la centrale syndicale du secteur public s’est dite totalement solidaire de la position et du mouvement engagés par les médecins du Cameroun.

L’organisation syndicale estime que les médecins concernés par les affections disciplinaires objet d’une décision du ministre de la Santé publique (Minsanté), André Mama Fouda, qui vise les principaux les responsables du Symec, ne doivent pas s’exécuter. Pour jean Marc Bikoko, président de la CSP, l’attitude du ministre de la Santé est en contradiction avec l’esprit de la célébration récente de la 131e édition de la fête du travail sous le thème « Dialogue social, croissance économique et cohésion nationale ». « On ne saurait parler de dialogue social dans un contexte où les travailleurs sont persécutés à chaque fois qu’ils posent des problèmes ou revendiquent leurs droits », s’indigne Jean Marc Bikoko.

Par Chancelin Wabo

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.