Quel est le réseau social le plus nuisible pour votre santé mentale?

0
131

YouTube serait le réseau social à l’effet le plus positif, contrairement à Instagram et Snapchat, dont les conséquences seraient néfastes pour les jeunes. Ce sont les résultats d’une étude réalisée par la Royal Society pour la santé publique, publiée ce jeudi 18 mai.

Les réseaux sociaux et l’image de soi ne font parfois pas bon ménage. Mais quel est le pire? C’est ce que la Royal Society pour la santé publique a cherché à découvrir.

#StatusOfMind est une étude réalisée auprès de 1.500 Britanniques âgés de 14 à 24 ans. L’objectif? Examiner les impacts positifs et négatifs des cinq principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, YouTube) sur leurs jeunes utilisateurs.

Plus addictif que l’alcool ou les cigarettes

Plus de neuf personnes interrogées sur dix utilisent différents réseaux sociaux. Ces derniers sont décrits comme plus addictifs que les cigarettes et l’alcool. « Les réseaux sociaux sont devenus un endroit où on se construit, s’exprime, forme des relations, façonne son identité et où on apprend du monde autour de nous. Ils sont intrinsèquement liés à notre santé mentale », prévient Shirley Cramer, représentante de la Royal Society pour la santé publique.

YouTube est perçu comme le réseau social le plus positif, primé pour l’empathie et la compréhension de ses utilisateurs. Les plus dangereux? Instagram et Snapchat. Tous deux seraient les plus nuisibles pour la santé mentale et le bien-être des jeunes.

Une personne interrogée sur deux estime qu’Instagram et Facebook exacerbent leur sentiment d’anxiété. 7 personnes sur 10 -et 9 filles sur 10- avouent qu’Instagram les fait se sentir moins bien dans leur peau, la faute à toutes ces photos retouchées qui prônent le culte de la minceur et de la perfection.

Note positive, 71% des adolescents interrogés estiment recevoir du support via les réseaux sociaux lorsqu’ils traversent des moments difficiles.

Signaler les publications alarmantes

La Royal Society pour la santé publique propose plusieurs recommandations pour contrer les effets néfastes des réseaux sociaux.

Ces derniers devraient identifier les utilisateurs qui souffrent de problèmes mentaux en analysant leurs publications et en les signalant discrètement à l’aide d’un panneau. L’organisme conseille également de souligner lorsqu’une photo a été retouchée.

Source: nicematin.com

Facebook Comments