Week-end meurtrier pour des terroristes de Boko Haram au Cameroun

0
69

Au moins six personnes ont trouvé la mort pendant le week-end au Cameroun, suite à une série d’attentats perpétrés par la secte terroriste nigériane Boko Haram, a appris dimanche APA de sources sécuritaires.

Les autorités camerounaises qui redoutaient des attentats terroristes lors de la célébration, samedi, du 45è anniversaire de la création de l’Etat unitaire, avaient renforcé les mesures de sécurité, notamment dans les frontières et dans la région de l’Extrême-nord, victime des incursions de Boko Haram.

Tout a commencé dans la nuit de vendredi à samedi, lorsque deux femmes venues du Nigeria et pris en filature par le comité de vigilance au quartier Wallande à Mora, dans la région de l’Extrême-Nord, ont déclenché leurs bombes.

Les deux terroristes sont mortes de même qu’une dame qui se trouvait à coté tandis que trois autres personnes ont été blessées.

Dimanche, c’est au tour de la localité de Limani d’être la cible des attaques terroristes. Les deux kamikazes, traqués par des forces de l’ordre sont morts après avoir fait sauter leurs charges.
Toujours pendant le week-end, l’armée camerounaise, notamment le Bataillon d’intervention rapide (BIR), a abattu le nommé Abu Nazir, présenté comme un chef de Boko Haram.

Ce chef terroriste a été tué lors de l’opération Thunder 4 aux alentours de Kala Goubdo au Nigéria au cours d’une mission conjointe avec la Force multinationale mixte (FMM).

Source: APA News

Facebook Comments