Yaoundé : Hysacam semble débordé

0
27

En ce moment, l’entreprise a du mal à gérer les 1300 tonnes d’ordures à collecter seulement dans la capitale du Cameroun

Certains quartiers de la ville de Yaoundé n’entendent plus raisonner le klaxon de la benne d’Hysacam que très rarement. Certains autres ne l’entendent plus du tout depuis quelques mois. Des ordures débordent des bacs disposés dans certains points de la capitale. Dans les rues, des points de dépôt improvisés gagnent du terrain… à même le sol.

[alert alert_type= »info » ]L’entreprise chargée de la collecte des ordures ménagers annonce pour bientôt l’amélioration de son service [/alert]

Du coup, les habitants de Yaoundé ont l’impression que l’entreprise Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) peine à assurer le ramassage des déchets ou que son personnel est en grève. De son côté, l’entreprise reconnait les manquements décriés par les usagers. Malgré une réorganisation du travail impliquant l’augmentation des horaires de travail, Hysacam admet éprouver des difficultés, notamment pour rallier le centre de traitement des déchets situé à Nkolfoulou (périphérie de Yaoundé), en raison des embouteillages.

Pour régler le problème, « la solution, c’est d’avoir un centre de transfert des déchets dans chaque arrondissement. Nous n’avons actuellement que le centre de traitement des déchets de Nkolfoulou. Les camions font des va-et-vient, alors que le temps consacré au transport est un temps de collecte qu’on peut mettre à profit si la circulation est fluide. Ainsi, quand le camion est à Yaoundé VI par exemple, il collecte uniquement dans cet arrondissement. Il a la possibilité de faire plusieurs tours et de verser les déchets dans le centre de transfert», propose Fernand Joël Olomo Ndo, le responsable de la communication d’Hysacam interviewé par le quotidien Cameroon tribune.

En attendant, pour gérer la situation actuelle, « nous avons changé notre mode opératoire. Nous avons intensifié le processus de collecte dans la nuit, augmenté la fréquence de ramassage de déchets. Le service est maintenant continu», se défend le responsable d’Hysacam.

Celui-ci se plaint également de l’incivisme des populations qui volent des bacs à ordures « pour en faire des récipients ». Il ne parle pas de ceux qui jettent leurs ordures à même le sol même quand les bacs sont vides, ou encore de ceux qui abandonnent leurs déchets ménagers devant leurs portes ou dans la rue pendant des jours dans l’attente du passage de la benne à ordures.

Hysacam a passé la commande de 200 nouveaux camions censés se déployer bientôt pour améliorer les conditions de vie des populations.

Source: JDC

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.