Attentats de Kolofata: les blessés aux petits soins

0
18

Ceux transférés à l’hôpital régional de Maroua ne présentent plus de signes alarmants.

Ils sont 10 au total. Dans le détail, sept sont de sexe féminin et trois de sexe masculin, dont un nourrisson âgé d’environ un mois et demi. Ces victimes des attentats de Kolofata en date du 2 juin 2017 et référés à l’hôpital régional de Maroua étaient arrivés dans un état inquiétant. Ils font partie des nombreux blessés enregistrés ce jour-là. Quatre blessés jugés graves par le corps médical du district de santé de Kolofata avaient été immédiatement évacués à l’hôpital régional de Maroua ; les autres ont été amenés à l’hôpital de district de Mora et c’est de là que sont sortis les six autres blessés que le personnel de santé de la place a décidé d’évacuer aussi à Maroua afin qu’ils puissent bénéficier des soins appropriés. Il s’agit là des cas de polytraumatisme : il y a là des cas de fractures à l’instar de ce bébé de moins de deux mois et sa maman, des cas de blessures pénétrantes, des cas de traumatismes crâniens. Sur les 10 cas, 7 ont subi une intervention chirurgicale.

Selon le Dr Vohod Deguimé, directeur de l’hôpital régional de Maroua, la situation clinique de ces patients est « stable ». Tous sont conscients, même le bébé qui, lors de notre passage dormait dans les bras de sa mère. Ces attaques de Kolofata ont été planifiées le jour-même où le nouveau sous-préfet prenait les rênes de cet arrondissement. Ces victimes sont aux bons soins du personnel médical de l’hôpital régional de Maroua. Les soins leur sont gracieusement administrés. 24h/24, comme prescrit par le chef de l’Etat.

Source: Cameroon-tribune | Patrice MBOSSA

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.