Cameroun – Entrepreneuriat: femmes et jeunes aux petits soins

0
349
Etoundi Ngoa
TCL TV

Le ministre des PME vient de lancer un programme visant l’accompagnement de ces deux cibles.

Selon le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Laurent Serge EtoundiNgoa, le Cameroun ne peut pas être émergent en 2035 s’il n’a pas une économie prospère.Et l’économie ne peut pas prospérer si les entreprises camerounaises ne sont pas performantes et compétitives. Pour y arriver, il faut promouvoir la politique d’entrepreneuriat des jeunes et des femmes. Encore que, comme l’indique le ministre, « les femmes constituent près de 51% de la population du Cameroun et 47%de Camerounais ont moins de 30 ans. Ils constituent des acteurs économiques importants », soutient Laurent Serge Etoundi Ngoa. C’est à ce titre que le Programme de promotion de l’entrepreneuriat chez ces deux cibles a été mis sur pied. Le Minpmeesa a procédé au lancement dudit programme récemment à Yaoundé, en présence d’autres membres du gouvernement.

Soutenu par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ce nouveau programme vise trois objectifs : le renforcement des capacités techniques et matérielles des structures de types incubateurs pour mieux accompagner le public cible dans l’économie numérique notamment ; la gestion et la recherche de financements ; il est enfin question d’apporter aux jeunes et femmes, un appui dans la participation à des rencontres d’échanges et de réseautage. Comme l’explique le représentant de l’OIF, Jean Louis Atangana Amougou l’apport de l’institution se définit ici à double titre. Le premier réside sur le plan de la détermination de la stratégie. L’institution apporte son expertise pour aider le Cameroun dans la définition de la stratégie globale d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes.

Le second volet, qui est effectivement la mise en œuvre consiste pour la Francophonie à mettre par exemple en place des incubateurs leur permettant de se retrouver dans un milieu fermé.

Source: Cameroon-tribune

Facebook Comments