Cameroun: la Justice ouvre une enquête pour « mort suspecte » d’un évêque de l’église catholique

0
128

(Investir au Cameroun) – Jean Fils Ntamack, le procureur général près la cour d’appel du Centre a annoncé le 2 juin 2017 qu’à la suite de la découverte du corps de Mgr Jean Marie Benoît Balla, dans le fleuve Sanaga, au lieudit Tsang par Monatélé, une enquête judiciaire a été ouverte à cet effet pour « mort suspecte ».

Toujours selon Jean Fils Ntamack, cette enquête est conjointement diligentée par la direction de la police judiciaire et le service central des recherches judiciaires de la gendarmerie. Ces différents services sont placés sous l’autorité des procureurs de la République près les tribunaux de Bafia et de Monatélé et sous la supervision du procureur général près la cour d’appel du Centre. L’ouverture d’une enquête par la Justice est un indicateur que la thèse du suicide avancé au sein de l’opinion n’est plus la seule piste possible. Le procureur général n’écarte donc pas l’option d’un crime commis par un tiers.

Mgr Jean Marie Benoît Balla, âgé de 59 ans, été retrouvé sans vie le vendredi 2 juin dans le fleuve Sanaga, au lieudit Tsang par Monatélé. Ceci après trois jours de disparition. C’est son véhicule stationné sur le pont du cours d’eau qui attiré l’attention.

L’on a retrouvé à l’intérieur dudit véhicule ses pièces personnelles (carte d’identité, permis de conduire,) et un mot écrit à la main sur un bout de papier : « Je suis dans l’eau ». Ce qui a amené à penser à un suicide.

Né en mai 1959 à Oveng non loin de Mbalmayo dans le Nyong et So’o, Mgr Jean Marie Benoît Bala est originaire de Mbankomo dans le département de la Mefou-Akono, région du Centre. Il a été nommé évêque du diocèse de Bafia par le pape Jean Paul II le 5 mai 2003 en remplacement de Mgr Athanase MBalla qui avait démissionné pour limite d’âge.

Sylvain Andzongo

Facebook Comments