Cameroun – Nord-Ouest: Les sécessionnistes ont leur chaîne de télévision

0
19

Les autorités ont pris des mesures pour interrompre la diffusion de cette chaîne. Celle-ci passait aux téléspectateurs des messages sécessionnistes de la Southern Cameroon National Congress, selon lesdites autorités.

Les sécessionnistes ont leur chaîne de télévision. C’est une information dont parle le quotidien Le Jour édition du 6 juin 2017. Ladite chaîne appelée la Southern Cameroon Broadcasting Corporation (Scbc) sert à la Southern Cameroon National Congress (Scnc) de moyen de propagande sécessionniste, aussi de canal pour transmettre des mots d’ordre à la population de la ville de Ndop dans le Ngoketundjia, Région du Nord-Ouest. C’est également le moyen trouvé pour contraindre cette population à observer ces mots d’ordre. Les autorités de la Région ont donc pris les mesures pour empêcher cette chaîne de continuer avec la propagande sécessionniste. Le journal rapporte que «le 8 mai 2017 en effet Valeri Norbert Kuela le Préfet du département de Ngoketundjia a apposé des scellés sur la base technique du principal câblo-opérateur de la ville, sis à Church Street derrière le marché». Le reproche fait audit câblo-opérateur par les autorités c’est d’avoir profité de la coupure d’électricité survenue un weekend pour insérer cette nouvelle chaîne la Scbc dans le bouquet qu’il propose à sa clientèle.

D’après le quotidien la Scbc est une chaîne qui met en mal le quotidien des autorités. Celles-ci ont été informées de son existence parce qu’en une journée seulement, les foyers conquis par ses messages ont beau fait de répandre la nouvelle à leurs connaissances. Lesdites connaissances étant elles aussi dispersées un peu partout. La chaîne est bien connue à Bamenda, à Nkambe, à Kumbo, à Wum etc. «Ses programmes balancés de manière discontinue dérangent. Pour l’essentiel elle diffuse des vidéos amateurs d’une rare violence, présentée comme les exactions des forces gouvernementales sur les peuples d’Ambazonie. Souvent des plateaux de discussion où les panélistes tous remontés contre le pouvoir de Yaoundé, mettent à nu la tromperie de la «république» vis-à-vis du Southern Cameroon», écrit le journal.

Toutefois on sait que la Scbc est captée en installation libre sur la fréquence KU-Intelsat 2011920/27500/HV20061300. Après donc l’interpellation des deux présumés relais des sécessionnistes, ces derniers n’hésitent pas à faire appel à d’autres techniciens en électronique de la ville pour aider à capter via les cuvettes privées la Scbc.

Source : LeJour, Par Liliane J. NDANGUE

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.