Cameroun: Nouvelle révolte des militaires alors que le ministre de la défense, Joseph Beti Assomo, est hors du pays

0
111

En attendant la réaction officielle du gouvernement, le Colonel Didier Badjeck, le Chef de la Division de la Communication du Ministère de la défense explique et tente de rassurer la population.

Deux ans après la révolte dans les rues de Yaoundé des militaires camerounais revenus sans prime d’une mission de maintien de la paix en Centrafrique, d’autres soldats camerounais au front de la guerre contre Boko haram se sont aussi soulevés hier samedi 03 juin 2017. « On a vu des militaires armés barrer la route Kousséri-Maroua. Ils étaient furieux et j’ai entendu certains se plaindre de leurs conditions. La peur au ventre, j’ai vite rebroussé chemin pour aller me mettre en lieu sûr» affirme un habitant de Kousséri , joint au téléphone par Cameroon-info.net

Si la manifestation d’humeur des militaires dans la Région de l’Extrême-Nord est confirmée, le nombre de soldats engagés dans cette révolte reste un mystère.

« C’est un petit groupe de militaire du secteur numéro 1 qui a barricadé la route pendant un petit moment. Le Haut commandement a été mis au courant, ce petit groupe a été ramené en caserne et puis sur le plan disciplinaire, on va donner une suite à cette affaire. Donc, il n’y a pas lieu de dramatiser. Contrairement à ce qui est raconté sur les réseaux sociaux, la situation est calme et nos positions sont bien tenues au front. Le commandement a pris des mesures conservatoires et le Mindef (Ministre de la défense, ndlr) va bientôt communiquer sur cette affaire » a expliqué au reporter de Cameroon-info.net le Colonel Didier Badjeck.

Joseph Beti Assomo, le ministre de la défense qui est en voyage hors du Cameroun, retourne au bercail en principe ce soir du dimanche 04 juin 2017.

Source:CIN

Facebook Comments