Cameroun : Paul Biya ordonne la rupture de contrat avec les marocains de la CDE

0
61

Bientôt la fin du contrat de la Camerounaise des eaux (CDE), après 10 ans de gestion privée dans la distribution de l’eau. Le secteur de l´eau va être complètement renationalisé d´ici la fin de l´année, apprend-on du site Investir au Cameroun.

Depuis 2007, la CDE entreprise de droit camerounais, contrôlée par le consortium marocain conduit par l’Office national de l’eau potable (ONEP) et constituée des sociétés MedZ, Delta Holding et du cabinet de conseil en travaux publics Ingema, est adjudicataire d’un contrat d’affermage de 10 ans dans le secteur de la distribution de l’eau potable au Cameroun. dix ans après, le Cameroun ne veut plus renouveler le contrat et ce lundi 5 juin 2017 s’est tenue dans les services du Premier ministre une réunion portant sur les «formalités de clôture du contrat d’affermage avec la Camerounaise des eaux (CDE)».

Selon Investir au Cameroun, la réunion d’hier a été prescrite par le président de la République, Paul Biya (photo), qui a instruit le gouvernement et le Directeur général de Camwater, l’entreprise publique de patrimoine dans le secteur de l’eau potable, de « prendre sans délai toutes les mesures devant conduire, au plan formel, à la fin du contrat d’affermage avec la Camerounaise des eaux, et la reprise des activités y afférentes par la Camwater ».

Le président de la république a recommandé que les mesures à prendre dans le cadre de cette fin de contrat doivent être effectives « au plus tard le 31 août 2017 », afin de respecter le délai prévu par le contrat d’affermage. De quoi s’agit-il au juste, comme l’indique le site Investir au Cameroun, il s’agit de finaliser, dans un premier temps, la clôture technique dudit contrat. Cela passe par « l’inventaire, la valorisation et l’inscription dans les comptes des biens et droits affectés au service de l’eau, la restitution des biens de retour en état normal d’entretien et de fonctionnement à l’Etat, l’évaluation et la répartition des droits réciproques ».

La distribution de l’eau ne vas plus être concédé à un opérateur privé et le Chef de l’Etat a invité le gouvernement à prendre « toutes les dispositions nécessaires en vue de la reprise en main prompte par la Camwater, de la gestion de l’exploitation des services jusque-là affermés, notamment l’administration, le personnel, les équipements, le matériel, les archives, etc.» avant la prise par lui d’un « décret portant reversement des activités susmentionnées à la Camwater ».

Pour rappel, c’est depuis mars 2016 que le chef de l’Etat camerounais a instruit le gouvernement de ne pas renouveler le contrat d’affermage de la CDE.

Source : Autres

Facebook Comments