Cameroun – Sanction: 37 gendarmes copieusement ‘matraqués’

0
324
TCL TV

Selon le Secrétariat d’état à la défense de mai 2016 à mai 2017 comme sanctions infligées aux gendarmes indisciplinés, il y a eu entre autres des rétrogradations, des affectations disciplinaires, des rétentions de promotion.

Les chiffres proviennent du Secrétariat d’état à la défense (Sed). De mai 2016 à mai 2017 on compte 1060 officiers ont été sanctionnés. 1058 gendarmes ont écopé de sanctions disciplinaires. Le quotidien Mutations qui relaie aussi l’information rapporte toujours à en croire le Sed, 37 parmi eux «ont été frappés après la tenue du conseil de discipline».

Il faut préciser que dans ce groupe, 4 sont en attente de révocation et 3 attendent d’être rétrogradés. «Ces derniers pourraient ainsi rejoindre les 14 dont 11 élèves officiers gendarmes non brevetés qui ont déjà été rétrogradés», note le quotidien.

Pour ce qui est des affectations disciplinaires, on en dénombre 133. Les cas plus récents étant ceux du maréchal des logis le chef Arouptouang et l’adjudant Achille Etouke. Ils étaient en poste à la gendarmerie de Bonabèri à Douala dans la Région du Littoral.

Le 10 mai 2017 Jean Baptiste Bokam le Secrétaire d’état à la défense par un communiqué a procédé à la mutation des deux gendarmes dans le Logone et Chari, Région de l’Extrême-Nord. Ledit communiqué portait la consigne «mettre intéressés immédiatement en route».

Pour rappel une vidéo postée de façon anonyme sur les réseaux sociaux, montrait les hommes suscités se rendant coupables de «corruption à ciel ouvert». Ils avaient alors permis à des usagers de la route en infraction de s’en tirer à bon compte sans amende, ayant eu en contrepartie une somme d’argent âprement négociée.

Après les investigations demandées par Jean Baptiste Bokam, les mis en cause ont écopé des sanctions portées à la connaissance de l’opinion nationale. Ce qui n’est toujours pas le cas, note le quotidien qui souligne les sanctions infligées aux gendarmes ne sont pas généralement connues des personnes étrangères à la corporation.

Source: CIN

Facebook Comments