Crise anglophone – Bamenda: On parle encore d’incendie

0
130

La ville de Bamenda s’est encore illustrée en début de semaine par un incendie. C’est ainsi que dans la nuit du 29 au 30 mai 2017, des individus non identifiés jusqu’à présent ont mis le feu sur un snackbar dénommé Tapri Bar, situé à la sortie de Bamenda, sur la route menant à Bali.

Selon nos sources, l’incendie s’est déclaré vers 3h du matin, favorisé par l’usage abondant du carburant frelaté qui se vend à tout bout de chemin. «Les flammes montaient tellement que les sapeurs-pompiers venus au secours ont été débordés», rapporte un témoin.

Le feu a tout ravagé dur son passage : sièges, boissons, congélateurs, réfrigérateurs, écrans plats, équipements de sonorisation, etc. Tout laisse croire que les tenants des «villes mortes» organisées désormais tous les lundis en veulent au propriétaire des lieux d’avoir ouvert son snack-bar le 29 mai dernier, pour servir sa clientèle en catimini.

Depuis quelques semaines, des pyromanes ont déjà mis le feu sur une école publique, des commerces et une partie de la faculté de médecine de l’université de Bamenda, logée à l’hôpital régional de la même ville. Sans compter de nombreux véhicules administratifs ou appartenant à des particuliers.

© Mutations : Pierre Anoufack (Cp)

Facebook Comments