Nécrologie : ces joueurs africains morts sur un terrain de football

0
161

En effet, la liste des disparus sportifs en général et les footballeurs en particulier s’accroit. Il est de plus en plus régulier de regretter la mort de footballeurs sur les stades.

Lebledparle.com, vous dresse la liste de quelques uns qui ont déjà perdus la vie sur un terrain de football.

La liste des victimes, en réalité, s’avère bien plus longue et compte des joueurs moins connus, principalement issus des pays d’Afrique de l’ouest, le Nigeria et le Cameroun en tête.

Samuel Okwaraji (NGA) : mort en plein match éliminatoire de Coupe du monde 1990.

Hédi Ben Rekhissa (TUN) : décédé en 1997 lors d’un match amical de l’Espérance Tunis contre l’OL.

Marc-Vivien Foé (CAM) : victime d’un malaise fatal le 26 juin 2003 lors de la Coupe des Confédérations en France.

Idem pour Patrick Ekeng (CAM), en mai 2016, en Championnat de Roumanie.

Plus près de nous Moïse Brou Apanga (GAB), en avril, lors d’une séance d’entraînement avec son club au Gabon.

Le décès du joueur, LOKISSIMBAYE Loko (TCHAD), est survenu mardi 12 avril 2011 à Moissac (France), suite à d’un problème cardiaque, alors que rien ne laissait présager un tel drame.

Sekou Camara, footballeur malien, est décédé en juillet 2013, des suites d’un problème cardiaque. Camara, surnommé « McCarthy », évoluait en Indonésie dans le club de Pelita Jaya Purwakarta.

Le marocain Youssef Belkhouja meurt à cause d’une crise cardiaque en plein derby (Raja –Wydad) comptant pour la demi-finale de la Coupe du Maroc.

Le décès brutal de l’international ivoirien Cheick Tioté, survenu en début de semaine à Pékin, a alourdi le tribut payé par le football africain. Brutale et forcément inattendue, la mort du champion d’Afrique 2015, qui s’est effondré lundi lors d’un entraînement avec son club chinois, a plongé son pays et la communauté sportive internationale dans une profonde tristesse.

D’après Franck Simon de France Football (FF), « La santé des athlètes doit revenir au centre des débats ». Et « Compte tenu des circonstances, on espère que le prochain symposium de la Confédération africaine de football, programmé les 18 et 19 juillet à Rabat (Maroc), inscrira un thème médical au programme », a-t-il ajouté.

Par Chancelin Wabo

Facebook Comments