Cameroun – Affaire Bala: les évêques reconnaissent des traces de violence sur le corps

0
55

La certitude morale des évêques repose entre autres, sur le fait que le corps qu’ils ont vu et reconnu au bord de la Sanaga et à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé, et qui était la dépouille de Mgr Jean Marie Benoit Bala, portait les marques de violences, lit-on dans le communiqué de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, rendu public ce mardi.

Une sortie des évêques qui conteste la version du procureur général près la cour d’appel du Centre, qui a affirmé dans un communiqué la semaine dernière que les trois autopsies réalisées sur le corps dont une d’Interpol, n’ont relevé aucune trace de violence.

Et, que la « noyade » était la cause « la plus probable » de la mort du prélat, une version officielle, contredite par les évêques camerounais.

Le clergé du Cameroun, maintient sa position selon laquelle, Mgr Jean Marie Benoît Bala, évêque de Bafia, a été assassiné.

Par ailleurs, les autorités de l’église catholique n’ont pas reçu le corps de l’évêque de Bafia, elles attendent que ce soit fait, après identification de la dépouille. Pourtant, le procureur a annoncé que le corps avait été remis à l’église.

Source: 237online.com

Facebook Comments