Cameroun – Le DG de la CNPS nie un salaire mensuel de 11 millions

1
544
TCL TV

Noël Alain Mekulu Mvondo vient de mettre en garde le Directeur de Publication du Journal Tribune de l’Est dont un récent numéro publie des chiffres vertigineux ayant valeur de salaires mensuels des Directeurs généraux de nos sociétés d’Etat dont de celui de la CNPS.

Dans son édition n° 619 du lundi 24 juillet 2017, le journal La Tribune de l’Est a publié en trois pages « les gros salaires mensuels de nos DG des sociétés d’Etat ». Le journal de Chantal Roger Tuile semble décrier le fait que « tous les camerounais font leurs courses dans les mêmes marchés. Et pourtant, un abîme sépare l’échelle de leur salaires » et, se résout de publier deux grilles de salaires: Ceux que les chefs d’entreprise du secteur public camerounais perçoivent effectivement, et ceux qu’ils auraient dû percevoir.

Pour La Tribune de l’Est, les « salaires réels » sont fixés par le décret numéro 77/292 du 04 août 1977 fixant la rémunération et les avantages en nature des dirigeants des sociétés d’économie mixte et des établissements publics du Cameroun. Cette loi, pense le journal, prévoit que le mieux payé gagne 500 000 FCFA et le moins bien payé 450 000. Chose qui est loin d’être le cas puisque le journal de Chantal Roger Tuile fait savoir que les moins payés des directeurs généraux perçoivent « effectivement » 7 Millions de nos francs (Ils ne sont que 2: ceux de la CRTV et l’ADC). Pour le journal, aucun de nos DG ne perçoit ce qu’il aurait dû percevoir. Entre les lignes de cette grille de salaires mensuels perçus « officieusement » par les patrons des Sociétés d’Etats, le journal renseigne que Noël Alain Mekulu Mvondo, Directeur Générale de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale s’engraisse avec 11 000 000 de FCFA chaque mois.

Tous ces fais, le patron de la CNPS les nie en bloc. Dans une mise en garde qu’il a signée ce 26 juillet à l’intention du Directeur de Publication de La Tribune de l’Est, Roger Chantal Tuile, M. Noel Alain Olvier Mekulu Mvondo « conteste ce montant totalement faux » avant de considérer le travail du journal « comme un pur racolage ». Le DG de la CNPS exige par conséquent les éléments probants qui fondent ces allégations, faute de quoi, une action au pénal sera engagée contre le journal, conformément à la loi.

Voici, en intégralité, ladite mise en garde:



Source: Actu-plus, OLBIF

Facebook Comments