Cameroun: Le préfet du département de l’Océan interdit le travail des enfants de moins 14 ans

0
95
Le préfet de l'Océan

L’autorité administrative s’oppose à l’activité commerciale des enfants et met les parents récalcitrants en garde.

C’est dans une note signée le 3 juillet dernier qu’Antoine Bisaga, préfet du département de l’Océan dans la région du Sud a interdit l’activité commerciale aux enfants de sa localité. Par la même occasion il met en garde les parents récalcitrants à cette mesure, indique le quotidien Le Messager du mardi 18 juillet 2017.

« Le travail des enfants de moins de 14 ans est strictement interdit sur l’ensemble du territoire national. Il invite par conséquent les parents à ne plus soumettre les enfants au vagabondage commercial et à veiller particulièrement sur ces derniers pendant la période de vacances scolaires, faute de quoi, ils s’exposent aux sanctions prévues par la législation en vigueur en la matière »
, extrait de ladite note.

Une décision qui semble ne pas être appréciée par les populations. « Le préfet n’est pas au courant de nos réalités. Mes enfants doivent m’aider à préparer leur rentrée scolaire prochaine. C’est lui qui va venir acheter les fournitures ? Je ne peux pas cesser de les envoyer vendre. Qu’il fasse ce qu’il veut et si on les arrête, je les leur abandonne et ce sont eux qui vont me supplier de venir les reprendre », commente une commerçante du marché Nkolbiteng. Un avis qui semble partagé par plusieurs comme elle.

Pourtant pour les associations de défense des droits de l’enfant cette décision de l’autorité administrative tombe à point nommée. « Le préfet est à féliciter. Il fallait que quelqu’un le fasse. Maintenant il faut que des mesures de répression des parents récalcitrants soient fortes et pérennes. Les parents sont vraiment inconscient du danger que coure leur progéniture en les jetant dans la rue sans aucune arme pour se défendre », s’insurge Mireille Mengue de l’Association Enfants du Monde.

Néanmoins, deux semaines après cette interdiction préfectorale, les enfants de moins de 14 ans continuent d’écumer les rue de la cité balnéaire, avec sur leurs têtes différentes marchandises, peut-on lire dans le journal.

Source: Cameroon-info.net

Facebook Comments