Le Cameroun dévoile son plan pour réussir la CAN à 24 en 2019

0
255
TCL TV

De hauts responsables du sport camerounais sont montés au créneau ce week-end afin de révéler le plan du Cameroun pour réussir l’organisation de la CAN à 24 équipes en 2019.

« Le Cameroun sera prêt pour accueillir la CAN 2019 à 24 équipes« . C’est la substance du propos d’un cadre du ministère des Sports et de l’Éducation physique, tenu dimanche dernier sur les antennes de la télévision nationale, dans le cadre de l’émission Scènes de presse. Selon ce responsable, le changement survenu dans le cahier de charges de l’organisation de la compétition est un défi surmontable et le Cameroun a des atouts pour le faire.

Ainsi, le pays entend abriter la compétition sur 6 stades à savoir Yaoundé Olembé, Yaoundé Mfandena, Douala Japoma, Limbé, Bafoussam et Garoua. Les villes sont, pour la plupart, dotées de stade d’entraînements et d’hôtels, à l’exception la ville de Garoua, où il faudra faire des réfections au niveau des hôtels existants et en construire de nouveaux pour être au point.

Un plan que partage entièrement le président de la Fédération Camerounaise de Football Tombi A Roko. Celui-ci est revenu sur le changement de format de la CAN 2019 après une rencontre livrée entre les footballeurs vétérans d’Algérie et du Cameroun en France. Tombi A Roko, qui avait dit « attendre la position des autorités du pays » après l’annonce du changement de format de la CAN, semble désormais plus confiant.

« Le Cameroun est une locomotive du football africain. La meilleure manière pour nous de soutenir la vision du nouveau président de la CAF, c’est d’accepter ce nouveau format et ses nouvelles dates (juin- juillet) et je pense que c’est un défi largement à la portée du Cameroun, qui est un grand pays. La CAN 2019 était un engagement personnel du Président de la République, S.E M. Paul Biya qui tenait à offrir ce cadeau à la jeunesse camerounaise. Donc je pense que le Cameroun relèvera ce défi et organisera la compétition dans les conditions actuelles, avec les 24 équipes et six groupes. » aurait déclaré le président Tombi à Roko.

Ce propos oriente désormais les regards vers les travaux de construction des infrastructures, qui doivent impérativement prendre un coup d’accélérateur.

Source: journalducameroun.com

Facebook Comments