Samuela Isopi: «Le stade d’Olembé sera prêt en septembre 2018»

0
41
Maquette du stade d'Olembé

L’ambassadrice d’Italie au Cameroun a assuré lundi que le gros ouvrage sera terminé avant la dernière inspection de la CAF.

Le groupe Piccini et l’ambassade d’Italie au Cameroun tentent de faire dissiper le doute quant à de probables retards dans la livraison du stade d’Olembé, la plus grande infrastructure désignée pour accueillir la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019. Face à la presse nationale et étrangère lundi, 17 juillet, la diplomate Samuela Isopi a indiqué que «le stade sera prêt en septembre 2018», soit bien assez tôt pour que la dernière inspection de la Confédération africaine de football se termine sur une note positive en faveur du Cameroun.

Bien que des chiffres, taux de réalisation et consommation du budget, permettant de juger de l’état d’avancement actuel des travaux, n’aient pas été communiqués – les responsables estiment que 30% du chantier est réalisé – Samuela Isopi a assuré que l’ouvrage principal sera prêt à la date fixée.

«Les premiers bateaux préfabriqués sont attendus au mois de septembre. Chaque bateau transportera 9 000 à 9 500 tonnes d’éléments préfabriqués. Au total, 50 000 tonnes d’éléments sont en train d’être fabriqués en Italie. Le reste sera fait sur place. La préparation est déjà en cours, il y a beaucoup d’activités qui se font en Italie. Malheureusement ça ne se voit pas encore, mais dès que les premiers éléments seront arrivés, chaque semaine on aura une évolution visible.

La fondation sera achevée d’ici la fin de l’année et là on va faire le montage des structures, qui va commencer au mois d’octobre jusqu’en mars. Après on va procéder à la pose de la toiture et des clauding jusqu’au mois de juillet. Et de ce moment-là on va faire les finitions et l’installation des éléments mécaniques qui vont durer jusqu’à la fin de l’année. Néanmoins les infrastructures prioritaires seront prêtes avant l’arrivée de la CAF», a expliqué le directeur du projet Marc Debandt.

La conférence de presse de lundi a également été l’occasion pour le groupe Piccini de revenir sur la polémique liée à la construction du stade avec des éléments préfabriqués. L’opinion y voyait des matériaux provisoires, la structure parle d’«une technologie avancée qui s’utilise actuellement en Europe». «Les éléments préfabriqués seront acheminés de l’Italie vers le Cameroun sans frais supplémentaires et de même une usine de fabrication d’éléments préfabriqués sera mise sur pied dans les prochains mois et après tous les travaux, elle restera au Cameroun», a martelé Marc Debandt.

A l’issue des travaux, le complexe sportif d’Olembé sera doté d’un stade d’une capacité de 60 000 places, deux stades d’entraînement, un lac artificiel, un gymnase, une piscine olympique, des terrains de tennis, de basketball et de volleyball, ainsi qu’un ensemble hôtelier et des espaces commerciaux, le tout pour un coût de 163 milliards de Francs.

Source: journalducameroun.com

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.