AFFAIRE CHANTAL ROGER TUILE / MEKULU MVONDO AKAME: Le coup de pied dans la fourmilière

0
14

En publiant ce 24 juillet les salaires mirobolants de 27 Dg de sociétés d’Etat ou d’économie mixte, le promoteur de La Tribune de l’Est Economie s’est attiré les foudres de celui de la Cnps. Au point de subir des menaces qui ne devraient point nous laisser indifférents.

Deux jours après cette sortie de La Tribune de l’Est Economie, Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame a adressé au journaliste une « mise en garde », dont le ton comminatoire est assez révélateur du courroux qui animait le Dg de la Cnps. Sa lettre qui se voulait ultimatum menaçant même d’une action au pénal, s’il n’obtenait entière satisfaction de ses desiderata. Qui se sent morveux se mouche, pourrait-on dire. Car pourquoi n’a-t-on enregistré que la réaction de celui qui se présente comme étant le neveu du chef de l’Etat ? Le mutisme des 26 autres, qui n’ont point eu la même promptitude pour essayer d’infirmer les chiffres avancés sur eux, ne fait que davantage braquer les projecteurs sur M. Mekulu Mvondo Akame, dont les frasques sont depuis connues. Qu’il s’agisse de sa gestion patrimoniale de la structure qui lui a été confiée par « son oncle », ou de ses incartades extraconjugales ayant brisé au moins un foyer. Celui d’une de ses principales collaboratrices à la Cnps, qui depuis y fait la pluie et le beau temps du fait de sa proximité et ses relations particulières avec le grand manitou de la boîte. Lui qu’on nous présente comme étant un Témoin de Jéhovah, ces travers n’étant pas de ceux que tolèrent les règles de cette Eglise…

Dans sa parution suscitée, La Tribune de l’Est Economie nous apprend que le Dg de la Cnps a un salaire mensuel de 11 000 000 de F CFA, montant qu’au demeurant ce journal a réévalué à la… hausse, le portant à 23 475 000 de F CFA dans son édition du 31 juillet. Les émoluments de M. Mekulu Mvondo Akame pouvant être ainsi établis : 3 750 000 F de salaire brut, 200 000 F pour l’eau, 400 000 F pour l’électricité, 400 000 F pour téléphone/internet/Câble Tv, 900 000 F comme dotation en carburant, 1 125 000 F d’indemnité de logement et, excusez du peu, 16 700 000 F de frais de souveraineté ! Soit donc 23 475 000 F CFA, auxquels il convient d’ajouter d’autres avantages et libéralités non comptabilisées ici, car n’étant nécessairement pas mensuelles : 3 500 000 F pour l’assurance-santé, environ 3 000 000 F pour la gestion du domicile, 7 200 000 F pour l’hôtel particulier, 40 000 000 de F pour les frais d’ameublement et d’équipement du domicile du Dg, 2 véhicules de 100 000 000 de F, une prime d’installation de 8 millions…

Or tel que prévu par les textes, nous renseigne La Tribune de l’Est Economie avec des documents en fac-similé à l’appui, M. Mekulu Mvondo Akame aurait dû toucher un salaire mensuel de 500 000 F CFA (salaire de base 325 000 F, indemnité de responsabilité 100 000 F, indemnité de représentation 75 000 F). Ceci suivant le décret N°77-292 du 04 août 1977 fixant la rémunération et les avantages en nature des dirigeants des sociétés d’économie mixte et des établissements publics. Pour tout avantage, il y est stipulé (article 8) qu’à ce traitement s’ajoute une prime de rendement qui ne doit être accordée qu’à ceux d’entre eux « qui réalisent des bénéfices ou dont la situation financière s’améliore nettement », le montant de cette prime ne pouvant « excéder trois fois le montant du salaire mensuel ». Ainsi qu’une éventuelle gratification allouée par le Conseil d’administration.

En dénonçant une telle gabegie dans la gestion des fonds publics, dans un pays où la paupérisation est galopante, M. Tuile a fait preuve de professionnalisme et patriotisme, cette prise de conscience à laquelle on est appelés devant contribuer à mettre fin à au pillage aussi éhonté des ressources nationales, au seul bénéfice d’une clique de gens se prenant pour des super Camerounais. Aussi apportons-nous tout notre confraternel et amical soutien à M. Tuile dans ce bras-de-fer auquel veut le contraindre le tout puissant Dg de la Cnps, qui au lieu de plastronner et rouler ainsi des mécaniques, devrait s’amender et demander pardon au peuple camerounais, tout en essayant de réparer autant que faire se peut les conséquences de ses turpitudes.

© Source: lasymbiose-news.com, Léopold T. Yamdjeu

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.