Cameroun : le procès Vamoulké a été ouvert

0
20
Amadou Vamoulké, ancien directeur général de la Crtv ©Droits réservés

L’ancien directeur général de la Crtv plaide non-coupable pour les faits qui lui sont reprochés.

Amadou Vamoulké était devant la barre le lundi 31 juillet 2017. Le Tribunal criminel spécial (Tcs) a enfin ouvert le procès sur l’affaire de l’ancien directeur général de la Crtv (2005-2016), poursuivi pour le détournement de deniers publics. Le tribunal lui reproche d’avoir gonflé les montants de la redevance audiovisuelle estimés à 3,9 milliards de francs CFA.

Le Tcs poursuit par ailleurs Amadou Vamoulké pour un détournement présumé de 595 millions de francs CFA, une somme qui aurait été débloquée par la Crtv pour la mutuelle des personnels de la direction générale des impôts en exécution du protocole d’accord signé en 2010 entre Gervais Mendo Ze– directeur général de la Crtv de 1988 à 2005, actuellement détenu à la prison centrale de Kondengui- et Polycarpe Abah Abah, alors directeur général des impôts –lui aussi détenu à Kondengui. Le paiement de ce protocole avait été suspendu par Amadou Vamoulké en 2006, soit un an après sa nomination.

Ce dernier comparaît lui aussi dans l’affaire opposant l’Etat du Cameroun à Amadou Vamoulké. L’ancien ministre des Finances était présent au TCS lundi. Tous plaident non-coupables face aux chefs d’accusation. Pour sa défense, Amadou Vamoulké affirme qu’il ne pouvait pas manipuler un compte logé au Trésor public. L’audience a été reportée au 16 août prochain. Le ministère public devra présenter sa liste de témoins.

Amadou Vamoulké est resté sous mandat de détention provisoire pendant plus d’un an. Il a été incarcéré le 29 juillet 2016. Le 28 juin, une ordonnance de non-lieu partiel et de renvoi a mis un terme à la phase d’instruction judicaire et renvoyé en jugement Amadou Vamoulké

Amadou Vamoulké est resté sous mandat de détention provisoire pendant plus d’un an. Il a été incarcéré le 29 juillet 2016.

© Source: journalducameroun.com

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.