Cameroun-Nigeria: à quitte ou double

0
405
TCL TV

Le Cameroun doit impérativement s’imposer face au Nigeria dans les prochains jours pour avoir son destin en main.

Pratique-t-on l’hyperbole si on affirme que la double confrontation Cameroun-Nigeria de ce début de mois de septembre est cruciale, si ce n’est vitale, pour les Lions indomptables ? Benjamin Moukandjo et ses coéquipiers jouent clairement leur présence à la coupe du monde de football Russie 2018 à cette occasion. Avec deux points dans le groupe B, et quatre de retard sur leur adversaire de septembre, les Lions sont plus que jamais dos au mur. Surtout que l’Algérie et la Zambie, qui s’affronteront au même moment pour les comptes des troisième et quatrième journées, sont en embuscade avec un point chacun. L’équation est donc simple : le 1er septembre à Uyo, il faudra battre les Super Eagles et remettre ça trois jours plus tard à Yaoundé. Mission difficile, mais certes pas impossible pour le Cameroun. Hugo Broos espère empocher au moins quatre points sur les six probables face au Nigeria. Si c’est le cas, ce qui n’arrange pas forcément leurs affaires, les Lions compteraient six points, alors que le Nigeria en serait à sept. Et si l’Algérie remporte ses deux matchs face à la Zambie, elle pourrait devancer les Lions. Le Cameroun doit donc faire carton plein à Uyo et Yaoundé, pour être maître de son destin dans cette course à une troisième qualification consécutive à la coupe du monde. Il faudra ensuite enchaîner contre l’Algérie (octobre 2017) et la Zambie (novembre 2017).

En tout cas, les médias nigérians eux prennent très au sérieux les Lions indomptables, dont une bonne partie du groupe convoqué a remporté la CAN 2017. Une édition manquée par les Super Eagles. Il faut dire qu’entre la deuxième journée de ces éliminatoires du Mondial 2018, en novembre 2016 et ce mois d’août 2017, de l’eau a coulé sous les ponts. Le Cameroun s’est en effet découvert un groupe soudé qui a fait preuve d’esprit d’équipe et de combativité durant la CAN au Gabon. A cela, il faut ajouter l’expérience de la coupe des Confédérations. Même si le séjour russe n’a pas été concluant, il a permis de remettre les choses en place dans une équipe qui se dispersait après son sacre. Et Hugo Broos compte certainement sur cela pour faire son effet dès vendredi prochain face aux poulains de Gernot Rohr.

Le Nigeria reste sur une défaite lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 face à l’Afrique du Sud (0-2). Mais le pays entier compte sur le retour des expérimentés John Obi Mikel et Victor Moses pour bouger un milieu de terrain camerounais qui a parfois montré ses limites, malgré la bonne volonté des joueurs. La défense des Lions indomptables a également montré des failles, notamment sur les côtés où Hugo Broos peine à trouver la solution à gauche, en l’absence d’Oyongo Bitolo, et aussi un arrière droit confirmé. Mais il lui reste une semaine pour découvrir la parade et relancer le Cameroun dans ces éliminatoires.

Source: Cameroon-tribune, Josiane R. MATIA

Facebook Comments