Cameroun : reprise des villes mortes dans les régions anglophones

0
131

Des tracts auraient circulé pour mettre les populations en garde contre le non-respect du mot d’ordre de grève.

Les villes mortes de trois jours ont commencé le lundi 21 août dernier dans les deux régions anglophones du Cameroun (Nord-ouest et Sud-ouest). Les populations ne pourront sereinement mettre le nez dehors qu’à partir de jeudi matin.

Plusieurs cités des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ont respecté la consigne du consortium des sociétés civiles du Cameroun anglophone, dans leur dernier appel aux villes mortes. A Limbé (Sud-ouest), par exemple, où les villes mortes étaient peu ou pas suivies jusqu’alors, les commerces  restent fermés. Cependant, les services publics peuvent ouvrir leurs portes.

D’une source généralement bien informée, les populations de Limbé ont obtempéré par peur de représailles. En effet, des tracts auraient circulé le week-end dernier, pour mettre en garde les contrevenants à la consigne du consortium :  observer les villes mortes toutes les semaines, de lundi à mercredi, jusqu’au 04 octobre prochain.

La célébration de la fête de l’Assomption, le 15 août dernier, avait suscité une trêve dans la fronde programmée du 14 août, date à laquelle étaient censées commencer les villes mortes de trois jours.

A moins de deux semaines de la rentrée scolaire, la situation reste tendue dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Certains pensent que de grosses menaces pèsent sur la reprise des classes le 04 septembre 2017. En effet, le consortium a appelé  au boycott de cet événement.

En rappel, l’année scolaire 2016-2017 a été considérablement perturbée dans les deux régions par des revendications dont les conséquences pèsent encore sur le quotidien des habitants de ces zones.

Source: journalducameroun.com

Facebook Comments