CAN Cameroun 2019: La mission de la CAF annulée pour « sécurité non garantie » des experts

0
17

Du 20 au 28 août 2017, une délégation de la CAF forte de six personnes ayant à sa tête l’égyptienne Shereen Aly Arafa, directeur des compétitions à la CAF devait arriver au Cameroun afin de se faire une première idée de l’état d’avancement des principaux chantiers relatifs à l’organisation de la CAN Cameroun 2019.

La CAF devait être accompagner par un membre de la Commission médicale, un de la Direction du tournoi, un officier de sécurité ainsi qu’un représentant de Lagardère Sports. Elle devait avoir surtout dans cette délégation un représentant du cabinet d’audit indépendant PricewaterhouseCoopers (PwC). Selon nos sources, ce dernier s’est rétracté ce jour sous le prétexte qu’il aurait reçu des menaces de mort au cas ou il séjournerait au Cameroun.

Dans la volée, la CAF a immédiatement pris la résolution de reporter la visite d’inspection à une date ultérieure. « Suite au désistement du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC) intervenu ce jour, 18 août 2017, la mission d’inspection de la CAF pour la Coupe d’Afrique des Nations Total, Cameroun 2019, est reportée à une date ultérieure. »

Le Cameroun n’a menacé aucun de ses futurs hôtes

La CAF essayerait de charger encore plus lourd le dossier Cameroun en accusant le pays de Paul BIYA d’avoir menacé la commission d’inspection. Cela aurait des conséquences bien plus grandes encore. Pour éviter tout piège, la FECAFOOT a tenu a dédouaner le pays. Dans une lettre adressée au Secrétaire général de la CAF, le président de la FECAFOOT TOMBI A Roko tient à rassurer la CAF sur l’aspect sécuritaires de leur équipe de contrôle.

« Il nous a été de constater ce jour même qu’une forte rumeur faisant état de ce que la sécurité des membres du Cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers retenu pour la première mission d’inspection relative à l’organisation de la CAN Cameroun 2019 prévu du 20 au 29 août 2017, ne serait pas assurée.

Nous tenons à rassurer les représentants du Cabinet PricewaterhouseCoopers et les membres du Secrétariat Général de la CAF faisant partie de cette mission que le Cameroun dans le cadre de cette mission a pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer leur sécurité pendant leur séjour.

A ce jour, le Comité d’Organisation Local est prêt à accueillir les experts de la CAF suivant le chronogramme qui nous a été communiqué par le service voyage de la Confédération Africaine de Football. »

Dans les rues des Capitales camerounaises, c’est le soulagement car cette mission avancée de la CAF avait tout l’ai d’une mission sanction contre le pays de Roger Milla. Maintenant que la première mission interviendra au plus tôt en septembre comme initialement prévue par la CAF, le Cameroun peut deja se vanter qu’il serait alors prêt à les accueillir au bras encore plus largement ouverts.

Source: Baloum Amchide, 237online.com

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.