Intégration africaine : grande réflexion à Yaoundé

0
137

Une conférence sur les enjeux socio-économiques et politiques d’une éventuelle intégration africaine s’ouvre ce mardi à l’initiative du parlement panafricain

Yaoundé rassemble depuis ce lundi les meilleures intelligences sur cette notion résumée sous le vocable « intégration africaine ». Décideurs, experts et acteurs de ce sujet répondent ainsi à l’invitation de la présidence du parlement panafricain. Onze panels de haut niveau ont été constitués pour construire la qualité et la richesse des échanges. Les membres du parlement panafricain et les parlementaires camerounais seront nombreux parmi les participants à cette rencontre.

Cette conférence bénéficie du patronage du président de la république du Cameroun. Le président Paul Biya sera représenté à la cérémonie d’ouverture par le président de l’Assemblée nationale. Plusieurs institutions ont contribué au montage de cette réflexion. Il s’agit de la fondation pour le renforcement des capacités en Afrique. L’organisation internationale de la Francophonie et l’Institut international pour la Démocratie et l’assistance électoral participent aussi au projet. 

L’intention des organisateurs  est d’identifier les mécanismes susceptibles de faire avancer plus rapidement le processus pour une intégration africaine totale. Pour le président du parlement panafricain, cette conférence marque le début d’une dynamique. Roger Nkodo Dang rêve d’une grande campagne pour la ratification plus rapide des 55 instruments juridiques déjà signés pour mettre en œuvre l’intégration africaine.

Yaoundé accueille ainsi la première des cinq conférences envisagées sur cette éventuelle intégration africaine. Les quatre autres rencontres vont se dérouler dans les autres sous régions du continent. Les différentes organisations sous régionales du continent vont partager à Yaoundé les expériences d’intégration dans les cinq communautés. Il est donc question d’évaluer la première décennie de la mise en œuvre de l’agenda 2063.

Le parlement panafricain est aussi en campagne. Mis en place en 2004, ce parlement a révisé son protocole. Ce nouvel acte va lui permet de légiférer désormais. Le vote du budget de l’organisation  a probablement recevoir le visa institutionnel des députés, membres du parlement panafricain. En attendant de renforcer son rôle institutionnel, le parlement panafricain veut ainsi se rapprocher des populations de du continent.

© Source: cameroon-report.com, Sango Longue

Facebook Comments