Ouest-Cameroun: Des trafiquants d’ossements humains arrêtés

0
21

Bafoussam (Mifi) – Ils sont présentés comme des présumés spécialistes dans le trafic des ossements humains. Aliou Ousmanou Jae (29 ans), Amadou Abassi (25 ans), Dahirou Hamadou (26 ans), Mohmadou Hadi alias Dayabou (19 ans), Nsangou Zakariou alias Yaou (22 ans), et Moungnutu Yaya (36 ans). Ils viennent d’être arrêtés et conduits dans les services de police.

D’après Dahirou Hamadou, c’est depuis au moins six mois qu’ils profanent les tombes pour collecter des ossements humains à des fins commerciales. « Chaque opération nous rapporte au moins cinq millions » de F, précise t-il. C’est en voulant rafler une grande mise que cette bande bien organisée est tombée dans les rets de la police. Une opération conjointement menée par les services du commissariat de sécurité publique de Bangangté, celui de Foumbot et la direction régionale de la police judiciaire de l’Ouest. D’après le commissaire Oumarou, l’enquête a démarré le 18 juillet dernier à la suite de plusieurs actes de dénonciation.

Leur exploitation permet de saisir chez le nommé Moungnutu Yaya, trois sacs contenants des ossements humains. Cette « marchandise » qui devait rapporter environ 20 millions de F selon les estimations de Dahirou Hamadou, est le fruit d’une profanation de trois tombes à Mankouo Njignom, un village de l’arrondissement de Foumbot, département du Noun. Chacun des membres du gang ayant avoué sa participation dans cette basse besogne, ils ont été déférés auprès du procureur de la République près les tribunaux de la Mifi. La police judiciaire poursuit son enquête dans le but de dépister d’autres réseaux spécialisés dans ce trafic.

Source: Cameroon-tribune, Honoré FEUKOUO

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.