Affaire des salaires des DG : Chantal RogerTuilé et son journal frappés

0
186
TCL TV

Le directeur général de la Cnps a eu gain de cause dans la plainte qu’il a déposée auprès du Conseil national de la communication.

Le Conseil national de la communication (Cnc) a publié le verdict de l’affaire opposant le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), au journal La Tribune de l’Est Economie et à son directeur de publication, Chantal Roger Tuilé. C’est l’une des décisions dévoilées par l’organe en charge de la régulation des médias au Cameroun, le 22 septembre dernier.

Il s’agit d’un épilogue d’un feuilleton qui anime le paysage médiatique depuis le 24 juillet dernier. Suite à la publication des prétendus salaires des DG d’entreprises d’Etat, Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akam, directeur général de la Cnps, avait saisi le Cnc pour dénoncer cet article qu’il avait qualifié de « mensonger ». Dans la plainte du directeur général de la Cnps, le directeur de publication Chantal Roger Tuilé est accusé de  « publication d’articles contenant des déclarations non fondées (…) »  portant atteinte à l’intégrité morale du plaignant, « se rapportant notamment au caractère prohibitif et illégal de son salaire et lui imputant des fautes de gestion dans le management de la CNPS ».

Ce vendredi 22 septembre, le Cnc a donc décidé de « suspendre ledit journal et son directeur de publication pour une durée de trois (3) mois de l’exercice de la profession de journaliste au Cameroun », peut-on lire dans le communiqué rendu public.

Chantal Roger Tuilé et son journal sont aussi sanctionnés pour trois mois suite à un différend avec le directeur général du Port autonome de Douala, Cyrus Ngo’o, qui a saisi le Conseil contre l’organe de presse susnommé suite à la publication de déclarations non fondées et portant atteinte à son intégrité morale, le présentant de façon injustifiée comme candidat à l’élection présidentielle de 2018.

Dans le reste des décisions publiées par le Cnc, on note entre autres que l’animateur Martinez Zogo de la radio Amplitude Fm est suspendu pour trois mois, à la suite d’une plainte déposée par le footballeur Samuel Eto’o. Les 22 sanctions communiquées par le Cnc ont pris effet dès leur publication.

Source: journalducameroun.com

Facebook Comments