Cameroun: LONGUE LONGUE sur les traces de Clarice Wopso ?

0
429
TCL TV

C’est la question que se posent certains internautes. Mais il y a bien une différence sur le fond des actions de ces deux artistes. Au moment où Wopso affirme avoir les visions et livre de spectacles parfois pitoyables au nom de la Foi, Longue Longue est plutôt emporté par une course d’égomanie.

Après une tournée aux USA, le chanteur ne cesse de dévoiler dans ses vidéos live pas les moins saugrenues sur les réseaux sociaux son standard de vie, son acharnement sur ses confrères artistes, ses fantasmes sur l’écrivaine de renommée Calixthe Beyala et son mépris pour ses fans.

Le chanteur LONGUE LONGUE est un homme qui vient de loin. Comme ses chansons l’indiquent, le chemin de sa vie à été parsemé de beaucoup d’embûches. Il aurait connu pauvreté mais à réussi à se frayer un chemin vers la réussite. Avec la réussite est venue une aisance économique. Faisant montre des frasques au fil des ans et d’ailleurs après un condamnation en France pour une affaire de viol, le père de « Kirikou » retourne au Cameroun et semble depuis lors briller beaucoup plus par ses sorties que ses fans jugent dignes d’un « parvenu » que par sa belle musique d’antan.

Sur facebook, d’aucuns se montrent déçus par la comportement social de l’artiste -connu jadis pour ses textes engagés- chez qui le dénigrement, l’insulte, l’affichage et l’arrivisme sont devenus monnaie courante. D’autres vont jusqu’à appeler Freud au secours. Jusqu’où ira le « libérateur », wait and see.

© Camer.be: Yolande Tankeu

Facebook Comments