Cameroun: Paul BIYA ignore la crise anglophone à l’ONU

0
308
TCL TV

Il y était pourtant attendu. Le Président de la République du Cameroun s’est exprimé ce jour à la tribune des Nations Unies et n’a guère fait allusion à la crise sociopolitique dans les régions anglophones qui prend de plus en plus les allures terroristes.

« Nous sommes tous les mendiants de la paix », l’a rappelé Paul BIYA aux nations du monde, lesquelles font toutes, sans exception, face aux affres du terrorisme. C’était pendant le quart d’heure à lui accordé ce 22 septembre 2017 dans le cadre de la 72e session de l’assemblée générale de l’Onu. Le Chef de l’Etat du Cameroun a évoqué des thématiques génériques relatives à la Paix, la sécurité, l’humanitaire et l’environnement en Afrique et dans le monde s’abstenant d’évoquer le cas précis du Cameroun, son pays.

Ce discours du Président Paul BIYA a été prononcé au moment où le Cameroun vient de connaitre un nouveau front terroriste  dans ses régions anglophones. En dehors de la secte Boko Haram dans l’Extrême-Nord du pays, il y a les extrémistes dans les régions anglophones qui opèrent désormais en véritables terroristes.   En effet, la crise dite anglophone dans ce pays qui est partie des revendications en novembre 2016 des avocats et enseignants anglophones a connu une récupération politique d’un groupe de sécessionnistes qui ont appelé à des villes mortes et  procédé aux pillages des édifices publics, vient de prendre une tournure terroriste. Depuis la semaine dernière, des explosions de bombes artisanales font le quotidien des populations dans cette partie du pays.

Bamenda, la capitale de la Région du Nord-Ouest a vu trois policiers se blesser hier, jeudi 21 septembre 2017, à la suite d’une double explosion de bombes à fabrication artisanale. Une vague de protestations engagées depuis ce matin dans les régions anglophones  vient d’être cause, à l’instant,  des affrontements entre les forces de l’ordre et des manifestants à Buéa, dans la Région du Sud-Ouest.

Le discours du président Biya était fortement attendu en raison de ces soulèvements populaires sur fond de terrorisme dans les régions anglophones. Il n’a cependant pas évoqué cette actualité dans son discours.

Nous vous en proposons l’intégralité ci-dessous:

Source: Actu-Plus.cm

Facebook Comments