CAMEROUN: Qui pour nettoyer les égouts de Tsinga ?

0
17

Le nom de Philippe Mbarga Mboa revient dans la plupart des débats autour du futur président du nouveau Comité de normalisation.

Le ministre chargé de missions à la présidence de la République qui a été ministre des Sports entre décembre 2004 et septembre 2007, est présenté comme l’oiseau rare proposé par le Gouvernement à la Fifa qui aurait émis une fin de non-recevoir.L’homme serait fiché parce qu’au cours de son magistère au Minsep, une relation hyper tendue est née avec la Fédération camerounaise de football et son président d’alors, Iya Mohammed.

Du coup, on continue de  chercher celui qui succédera valablement à Joseph Owona et son Comité vaudou qui a lamentablement échoué. Ancien ministre, qui a, tour à tour dirigé les différents départements des Sports, de l’éducation nationale, de la Fonction publique ou du Contrôle supérieur de l’Etat, pendant près de trente (30) ans, avec en prime une promotion comme secrétaire général de la présidence de la République, il semblait pourtant avoir le profil de l’emploi.

Mais arrivé en pleine crise électorale à la Fécafoot, l’enseignant de Droit constitutionnel qui avait huit mois pour relire et mettre en forme les textes de la fédération, organiser de nouvelles élections sur la base de ces nouveaux statuts au plus tard le 31 mars 2014 et, entre temps, gérer les affaires courantes, a mordu le gazon.

© Source : Le Messager : Christian TCHAPMI

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.