Crise anglophone : les propositions de Cabral Libii pour un retour au calme

0
320
TCL TV

L’initiateur du mouvement citoyen « 11 millions d’inscrits sur les listes électorales », a lancé un appel pour la résolution de la crise anglophone ce 24 septembre 2017

Cabral Libii s’est exprimé au sujet de la crise qui secoue actuellement les deux régions anglophones du Cameroun dans un post publié sur son compte Facebook ce 24 septembre. Face aux tensions observées dans les villes du Sud-Ouest et du Nord Ouest le vendredi 22 septembre dernier, l’activiste se propose de se rendre dans les zones en crise avec pour objectif d’échanger avec les leaders des revendications.

« Je lance un nouvel appel. Je me propose en ma qualité de citoyen francophone, soucieux de voir la crise anglophone solutionnée au plus vite, à me rendre en zone anglophone, dans une délégation de leaders d’opinions, de leaders de la société civile et de leaders politiques francophones, afin de discuter avec nos compatriotes anglophones« , affirme Cabral Libii, dans cette publication qu’il a pris le soin de partager dans les groupes rassemblant le plus de camerounais sur les réseaux sociaux.

Pour réaliser cet objectif, Cabral Libii convie les leaders francophones à se constituer en un collectif autour de sa personne. Selon lui, les autorités de Yaoundé n’ont plus la légitimité nécessaire pour trouver une solution à cette crise, d’où la nécessité de prendre les choses en main. »Vers qui faut-il aller? A qui faut-il s’adresser? Les événements de ces derniers jours, malgré leur retentissement n’ont pas révélé le ou les visages d’un leadership local à nouveau assumé. Entre temps, la gestion de la crise par les gouvernants demeure manifestement inefficace. La répression aveugle et égoïste a fait la part belle aux extrémismes. La radicalisation est sans cesse ascendante. Il est encore temps. Francophones agissons ensemble! Il s’agit de nos frères, il s’agit de nous, il s’agit de notre pays. Ne restons pas observateurs et commentateurs. Le temps n’est plus aux diatribes futiles. » ajoute-t-il.

Cabral Libii qui a annoncé récemment dans une interview télévisée qu’il allait lancer un mouvement politique au Cameroun, se positionne ainsi comme une des figures disposées à se mettre au service de la paix au Cameroun. Quelques temps avant lui, le député Joshua Osih avait pour sa part tenue le président de la République Paul Biya comme responsable de l’actuelle dégradation du climat social.

Source: Journalducameroun.com

Facebook Comments