Fecafoot: les hommes de la normalisation

0
126

Cinq personnalités désignées par la mission FIFA-CAF vendredi dernier pour installer un nouvel exécutif à Tsinga.

Dans le langage technique du football, ça s’appelle un contre-pied. On pourrait même dire le  contre-pied parfait, tant la mission FIFA-CAF a pris tout le monde de court. Plusieurs noms circulaient en effet autour du Comité de normalisation qui va présider aux destinées de la Fédération camerounaise de football pour les prochains mois. Mais au final, les noms livrés par Veron Mosengo-Omba et son équipe vendredi au cours d’un point de presse, ont surpris tout le monde. Qui aurait en effet parié sur le quintet mené par Me Dieudonné Happi, avec comme vice-présidente Me Marcelle Denise Ambomo, et membres : Maurice Samuel Bellet Edimo, le Dr Abdou Oumarou et Kevin Njomo Kamdem?


A LIRE AUSSI: Fecafoot: Me Happy, finalement le président du Comité de Normalisation (Officiel)


On attendait certainement plus de personnes au sein de ce Comité, comme ce fut le cas en 2013 avec 11 membres. Mais la FIFA et la CAF ont choisi cette fois de faire confiance à des acteurs plus ou moins inconnus du milieu du football camerounais. Du moins, leurs noms n’étaient pas liés aux conflits au sein de la Fecafoot. Même si Me Marcelle Denise Ambomo a été, à un moment, aux côtés de la Fédération sur certains dossiers. Kevin Njomo, journaliste sportif, a lui aussi connu cette maison de part son métier. Mais c’était il y a longtemps.

Avec des membres dont la majorité a un lien avec les milieux du droit, la FIFA espère certainement mettre un terme définitif aux contentieux qui minent la fédération depuis quelques années. «Ces personnes cumulent de remarquables bilans dans divers secteurs d’activités. Notre délégation est persuadée qu’elles sauront utiliser leurs compétences complémentaires pour servir le football camerounais afin de sortir des graves difficultés dans lesquelles il se perd depuis trop longtemps», a justifié Veron Mosengo-Omba, porte-parole de la FIFA-CAF.

Car c’est clairement l’objectif des instances du football mondial après plus de trois ans de crise et un Comité de normalisation. Ce sera donc à la nouvelle équipe de faire ses preuves en respectant scrupuleusement les missions à elles assignées. Me Dieudonné Happi a rassuré tout le monde lors de la visite de courtoisie au ministre des Sports et de l’Education physique, Bidoung Mkpatt, samedi dernier : « J’ai la conviction que tous les membres du Comité sont animés par une réelle volonté d’appliquer rigoureusement les instructions de la FIFA relativement à ces statuts, en conformité avec les lois de notre pays».


A LIRE AUSSI: Qui est Dieudonné Happi nouveau président du Comité de normalisation de la Fécafoot


Pour rappel, la FIFA a décidé de mettre sur pied un nouveau Comité de normalisation à la Fecafoot le 23 août dernier pour se conformer aux sentences annulant le processus électoral de septembre 2015. Les cinq membres devront gérer les affaires courantes à la fédération ; élaborer de nouveaux statuts « avec toutes les parties prenantes » en conformité avec la législation nationale et les textes de la FIFA. Les ligues régionales et départementales devront également voir leurs statuts révisés alors que le Comité devra identifier les délégués de l’assemblée générale de la FECAFOOT. Enfin, la nouvelle équipe organisera des élections d’ici au 28 février 2018. C’est dire que l’horloge tourne déjà.

Source: Cameroon-tribune, Josiane R. MATIA 

Facebook Comments