Cameroun – « Paul Arras », premier vin rouge 100% local

0
802
TCL TV

Le nouveau breuvage essentiellement dosé à base de produits du terroir, sera commercialisé dès le premier trimestre 2018 à Douala.

Du 15 au 30 septembre 2017, la frénésie des promotions de vins, boissons et spiritueux s’est emparée des opérateurs économiques, clients et consommateurs avertis. A travers une offre exceptionnelle de BVS SAS (boissons, vins et spiritueux), le géant de l’importation et de la commercialisation des vins, produits vinicoles, liqueurs et boissons mousseuses et non-mousseuses. Ses dépôts et surfaces de Yaoundé, Douala, Bafoussam, Bamenda et Buea écoulaient exceptionnellement sa gamme de produits à des prix imbattables.

« Les réductions variaient de 5 à 50%, plus la demande est importante , moins le client s’acquitte d’une facture lourde », renseigne Erika Mengue, chef de produits Chr Castel frères, qui prévient par ailleurs que la réduction des prix dépendait également de la gamme de produits achetés par le client ».

BVS SAS offre une panoplie de 120 références de produits importés, exclusivement de deux mastodontes hexagonaux des vins et spiritueux, Castel frères et Pernod-Ricard: «Grossistes, supermarchés, boulangeries, hôtels ou même des consommateurs privés bénéficiaient des offres on trade ou off trade. Peu importe l’acheteur, les prix promotionnels étaient directement appliqués », précise à son tour Guillaume Sarra, le directeur général de BVS SAS.

ALCHIMIE

Avec 180 employés, dont 95% jeunes camerounais, l’entreprise envisage étendre ses activités. Guillaume Sarra apporte des éclairages sur cet ambitieux projet : « BVS SAS compte produire le tout premier vin rouge 100% camerounais ». Le procédé de conditionnement de ce nouveau produit est gardé bien au secret.

Erika Mengue révèle toutefois que « le produit révolutionnaire sera effectué en majorité à partir des produits et composants locaux, avec des experts locaux ». Loin de voir ses ambitions stagner, BVS SAS envisage également mettre sur le marché camerounais un jus de fruits tout aussi 100% du terroir.

Rappelons que l’actuelle BVS SAS est née sur les cendres de « Clé des châteaux ». Une convention avait été signée entre Ernest Ngwaboubou, le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique et Guillaume Sarra en novembre 2016.

Convention matérialisant le partenariat entre le gouvernement camerounais et la jeune entreprise qui bénéficie également de l’accompagnement de l’Apme, l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises ainsi que des incitations fiscales de la loi du 18 avril 2013 fixant les incitations à l’investissement au Cameroun.

© Repères : Georges Yabada

Facebook Comments