Cameroun- Crise anglophone : Sud-Ouest contre Nord-Ouest ?

0
338
TCL TV

En plus de marquer un autre tournant dans la crise anglophone, l’exclusion du président du Consortium fait rejaillir la rivalité feutrée qui existe entre la région du Nord-Ouest et la région du Sud-Ouest.

A l’observation en effet, les huit signataires de cet « impeachment » – en tête desquels se trouve Wilfred Tassang – sont tous originaires du Nord-Ouest.

Agbor Balla et Fontem Neba, les deux autres membres du collège qui dirigeait le Consortium sont natifs du Sud-Ouest. Depuis le 31 août dernier, date à laquelle plusieurs manifestants ont été libérés, le fossé n’a cessé de se creuser entre les trois leaders.

Wilfred Tassang, qui est en exil, a durci sa position en rejoignant les rangs des sécessionnistes du Southern Cameroon.

Fontem Neba s’est mis en retrait et ne s’est pas exprimé publiquement depuis sa remise en liberté. On peut l’apercevoir par moment dans les rues de la ville de Buea (Sud-Ouest), accompagnant ses enfants à l’école. C’est Agbor Balla qui a cristallisé l’attention par ses (nouvelles ?) prises de position sur la crise anglophone.

Il faut dire que dès le début de la crise, le problème du casting de ceux qui devaient parler au nom des Anglophones s’est immédiatement posé. Dans le Nord-Ouest, d’où est parti le mouvement, l’on a tout de suite refusé que la crise anglophone soit uniquement assimilée à cette région. Et lors des premiers contacts avec le gouvernement, les ressortissants du Nord-Ouest refusent de s’assoir autour de la table des négociations si leurs « frères » du Sud-Ouest ne prennent pas part aux discussions.

C’est fort de cela que Agbor Balla est choisi comme président du Consortium. Le mouvement pouvait donc revendiquer une unité des deux régions. Ce qui va souvent être dénoncé. En février dernier par exemple, au cours d’une réunion politique à Buea, l’ancien Premier ministre Peter Mafany Musonge pointe un doigt accusateur sur les « Northwesterners » qui entraineraient le Sud-Ouest dans la crise anglophone.

Aujourd’hui, avec l’exclusion de Agbor Balla, le divorce parait consommé avec le Consortium. L’avocat est par ailleurs accusé d’avoir échangé sa liberté contre l’abandon de ses positions sur la sécession.


© Source : Mutations, Ludovic Amara
⇒ Via Actu-plus.cm


Facebook Comments