Cameroun – Incendie à l’Assemblée nationale: le jour d’après…

0
437
TCL TV

Une vague de personnalités, dont le président du Sénat, ont exprimé leur solidarité et leur compassion vendredi dernier à Yaoundé.

Il y avait encore de la fumée à tous les étages. Du monde aussi. Vendredi dernier, plus de 10 heures après l’incendie déclenché au siège de l’Assemblée nationale, il y avait de la consternation chez tous ceux qui arrivaient sur les lieux dès le lever du jour. Au premier rang desquels, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril. Dès 9 h, il était là, après y avoir fait un tour la veille. Bouche bée, il a regardé ce qu’il restait des cinq étages ravagés par les flammes. La fumée continuait de s’évaporer des étages, combattue par les jets d’eau des sapeurs-pompiers qui avaient bouclé tout le périmètre pour dégager les premiers déchets.

Ils étaient nombreux à venir exprimer leur compassion suite à cet accident. D’abord, une délégation du bureau du Sénat, conduite par le président de la chambre, Marcel Niat Njifenji. De la même manière, Grégoire Owona, représentant le vice-Premier ministre chargé des Relations avec les assemblées, est resté longtemps aux côtés du PAN. Autre personnalité présente, Wei Wenhua, ambassadeur de Chine au Cameroun, qui a promis d’apporter l’appui de son pays au Cameroun en cas de besoin. Une délégation du Comité central du Rassemblement démocratique du Peuple camerounais (RDPC), avec à sa tête son secrétaire général, Jean Nkuete, a également fait le tour du bâtiment brûlé.

Députés et personnels de l’Assemblée ont accouru sur les lieux, perplexes pour la suite de la session en cours. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de cet incendie. En attendant, les flammes ont ravagé le 7e étage qui abritait les bureaux de tous les réseaux parlementaires, le 6e où était logée la direction des affaires générales. La direction du budget et de la solde a été consumée au 5e étage, tandis que les bureaux du 1er vice-président de l’AN, du secrétaire général adjoint et du groupe parlementaire SDF, sont partis en fumée au 4e étage. Les bureaux de l’honorable Emilia Monjowa Lifaka au 3e étage ont également subi la fureur des flammes.


© Source: Cameroon-Tribune
⇒Via Actu-plus.cm


Facebook Comments